La chambre militaire de la Cour Suprême russe a annulé vendredi la relaxe prononcé en faveur du commandant et d’un marin du sous-marin nucléaire Nerpa, à bord duquel une fuite de gaz mortel avait tué 20 personnes en 2008.

En octobre dernier, une Cour Martiale de Vladivostok avait acquitté les 2 hommes, sur la base du verdict du jury.

« Le dossier criminel a été renvoyé pour un nouveau procès devant la même Cour, mais avec de nouveaux juges, » a expliqué le parquet militaire de la Flotte du Pacifique.

Référence :

RIA Novosti (Russie)