• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 novembre 2017.

La haute mer diffère des espaces terrestres pour au moins trois raisons principales. Premièrement, elle est inhabitée. Deuxièmement, elle ne possède pas de frontières naturelles. Troisièmement, ses étendues sont plus vastes. Ces trois caractéristiques empêchent les espaces maritimes d’être occupés, au sens d’une présence militaire statique, permanente et s’appuyant sur les (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 420
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 février 2018.

La loi de programmation militaire et ses presque trois cents milliards d’euros, cela peut impressionner, surtout du côté de Bercy. Mais, dans l’immédiat, comment se débrouille une marine qui se prétend parfois « la première d’Europe », qui se dit être la seule à pouvoir coopérer en aéronavale avec l’US Navy, mais qui ne disposera pas de son unique porte-avions avant la fin (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 février 2018.

Les premières critiques émises contre la nouvelle loi de programmation militaire (LPM) pour 2019-2025, qui a été dévoilée, jeudi 8 février, en conseil des ministres, portent non sur la nécessité d’augmenter les ressources des armées, mais sur le réalisme de l’effort annoncé. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 février 2018.

La ministre des Armées Florence Parly a présenté ce 8 février la nouvelle Loi de programmation militaire (LPM), qui affiche les ambitions de la France en matière de Défense pour la période 2019-2025. « La LPM remet en cohérence les missions et les moyens de nos armées. Le renouveau de nos armées commence », a déclaré la ministre à l’issue du conseil des ministres. Avec (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 février 2018.

La France va lancer des études sur le remplacement de l’unique porte-avions français, le Charles de Gaulle, qui sera retiré du service à l’horizon 2040, selon le projet de loi de programmation militaire qui sera présenté demain en conseil des ministres. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 janvier 2018.

A l’occasion des voeux aux Armées, ce vendredi, le chef de l’Etat a confirmé sa volonté de redonner à la Défense des moyens suffisants. Il a évoqué la mise en place d’un « service national universel » qui sera financé par tous les ministères. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 janvier 2018.

La plus belle victoire est sans sans doute celle de l’avancement du calendrier du successeur du Charles-de-Gaulle, alors qu’on sait que les priorités historiques de la marine reposent avant tout sur la dissuasion, puis les frégates. Au passage, les pétroliers de la marine à simple coque devraient aussi être changés, de quoi éviter une belle marée noire potentielle, qui (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 novembre 2017.

Doté de 32,4 milliards d’euros, ce premier budget du quinquennat Macron prévoit une « hausse historique de 1,8 milliard d’euros », s’est félicitée la ministre des Armées, Florence Parly, à la tribune mardi. Mais il ne fait pas l’unanimité. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 octobre 2017.

L’armée française peine à fidéliser ses soldats. C’est le principal enseignement du 11e rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM), qui a été rendu public vendredi. Véritable état des lieux de l’armée en France, non seulement du point de vue des effectifs engagés mais aussi des Français et de leur perception des forces militaires, le document (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 octobre 2017.

Il sera extrêmement compliqué, pour ne pas dire impossible, de tenir le niveau d’activité opérationnelle de la marine si son format en matière de frégates de premier rang n’est pas relevé. Pour mémoire, l’objectif fixé par le dernier Livre Blanc sur la Défense (2013) est de 15 bâtiments de ce type à l’horizon 2025-2030, soit 40% de moins qu’il y a 10 ans, le format étant (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er octobre 2017.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, s’exprime ce samedi matin depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle. Il a annoncé la publication des conclusions d’une revue stratégique et une hausse du budget de la Défense de 1,8 milliard d’euros en 2018, et les années suivantes. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 22 septembre 2017.

Je souhaite donner un signal quant à l’importance décisive de la dissuasion nucléaire qui est le socle de notre Défense nationale. Après une visite sur la base aérienne d’Istres et la découverte de la composante aérienne, je vais ce jeudi à la rencontre de la Force océanique stratégique à l’île Longue. J’embarquerai à bord d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins. Je veux (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 12 juillet 2017.

A quoi joue l’exécutif sur le budget défense ? Alors qu’Emmanuel Macron et Edouard Philippe n’ont cessé de répéter l’objectif d’un budget de défense à 50 milliards d’euros en 2025 (soit 2% du PIB), ce qui signifie une augmentation de 17,3 milliards d’euros en huit ans, c’est l’option inverse que semble avoir retenu Bercy dans ses arbitrages pour le budget 2017. Dans le cadre de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 avril 2017.

Avec l’entrée en révision du « Charles-de-Gaulle » en janvier dernier, la France ne dispose plus de porte-avions pour 18 mois. Une telle situation intervient alors que, au cours des trois derniers mandats présidentiels, la France a estimé pouvoir surseoir à la question du deuxième porte-avions. C’est dans ce contexte que le ministre de la Défense s’est publiquement (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 avril 2017.

La plupart des candidats à l’élection présidentielle prônent le lancement d’études préalables à la construction d’un second porte-avions, complémentaire au Charles de Gaulle. Un projet à 4,5 milliards d’euros dont les contours semblent déjà assez bien définis. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 avril 2017.

Alors que le porte-avions français Charles-De-Gaulle est en travaux, et donc hors-jeu jusqu’en 2018, le nouveau président français ne pourra, à l’inverse de François Hollande, s’appuyer sur cet outil pour faire entendre la voix française dans les conflits mondiaux. Une occasion pour la marine de faire pression sur les candidats en faveur d’un deuxième porte-avions (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 mars 2017.

Derrière cet acronyme MCO, deux mots clés : « opérationnelle » pour nous rappeler que l’unique objectif de l’entretien est bien la réussite en opérations, « maintien » car nos unités sont faites pour durer à la mer. Les marins le savent bien : on sait quand on appareille mais jamais quand on rentre. Pour cette raison, un bâtiment de guerre part en mission avec un potentiel (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 février 2017.

Au cours de la décennie actuelle, la Méditerranée aura été au cœur des préoccupations stratégiques et sécuritaires. Printemps arabes, crise syrienne, crise des migrants, le bassin méditerranéen demeure une zone d’effervescence géopolitique. Au-delà de ces dossiers contemporains, la Méditerranée reste également le théâtre de conflits anciens, qui demeurent non résolus et qui (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 février 2017.

À chaque élection présidentielle le sujet revient sur la scène politique : faut-il que la France construise un second porte-avions ? Cette année le sujet prend d’autant plus d’ampleur que le Charles-de-Gaulle est entré dans la rade de Toulon pour y subir dix-huit mois de travaux d’entretien et de rénovation. Un chantier titanesque, hors du commun qui revient au groupe de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 février 2017.

Sans porte-avions pendant 18 mois, la France va perdre une de ses principales capacités de projection. Un atout important dans le cadre des opérations extérieures menées par l’armée française. Ainsi, les équipages de la Marine nationale du groupe aérien embarqué du porte-avions Charles-de-Gaulle ont participé à de nombreuses opérations menées au-dessus des territoires (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 420