• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 septembre 2018.

La décision de doter ou non la France d’un deuxième porte-avions sera prise dans le cadre de la prochaine loi de programmation militaire, soit à partir de 2025. La Marine nationale plaide pour la construction d’un nouveau navire pour permettre à la France d’assurer une "permanence à la mer". Retrouvez l’article sur le site du (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 420
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 novembre 2018.

Un symbole : depuis qu’il est président, Emmanuel Macron n’a jamais vu naviguer le porte-avions Charles de Gaulle... Que le navire amiral de la Royale ait fermé si longtemps pour cause de travaux, voilà qui suffit à relativiser nos ambitions militaires. Tant que la Marine nationale ne disposera pas de la présence permanente en mer d’un grand porte-avions, la France aura (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 novembre 2018.

La réforme des retraites s’annonce un parcours du combattant pour les militaires. Quels que soient les choix du gouvernement pour bâtir le futur régime universel par points , la cote risque d’être mal taillée pour les gendarmes et les assurés sociaux des trois armées, tant les règles de leur propre régime sont spéciales. Le rapport annuel sur les pensions de la fonction (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 novembre 2018.

Il y a les engagements présidentiels, et l’exécution budgétaire. Au ministère des armées, les temps n’ont pas tant changé que cela sous la présidence d’Emmanuel Macron, en dépit des promesses d’une sanctuarisation des crédits de la défense nationale. Les armées vont perdre plusieurs centaines de millions d’euros par rapport à la loi de finances initiale votée par le Parlement, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 31 octobre 2018.

Alors que la ministre des Armées Florence Parly a lancé la semaine dernière les études pour la construction d’un nouveau porte-avions, la France en a-t-elle nécessairement besoin ? Les armées ont démontré pendant 18 mois - le temps de la modernisation du Charles-de-Gaulle à Toulon - qu’elle pouvait se passer sur le plan opérationnel d’un tel bâtiment. Et alors même que la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 mai 2018.

La France, avec ses départements et ses régions d’outre-mer, est un grand pays maritime. Notre zone économique exclusive (ZEE) atteint 11 millions de km2, soit l’équivalent des États-Unis et du Mexique réunis. Cette superficie est source d’immenses richesses qu’il faut protéger. Ce qui ne l’est pas est pillé, pollué, contesté. J’invoquerais aussi une raison économique : 90 % (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 avril 2018.

On connaissait le Tomahawk américain et le Kalibr russe. Dans la famille des missiles de croisière navals, il va falloir désormais compter avec le MdCN français. Le Missile de croisière naval, longtemps connu sous le nom de Scalp naval, a été employé pour la première fois cette nuit lors des frappes occidentales sur des sites de fabrication et de stockage d’armes (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 avril 2018.

Démonstration à visée politique, le raid contre la Syrie du 14 avril s’est révélé avant tout une manœuvre militaire complexe nécessitant une étroite coordination interarmées (air, marine) et une synchronisation interalliée poussée (France, États-Unis, Royaume-Uni). La performance tient notamment à l’importance des moyens utilisés. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 avril 2018.

L’Espagne et la France s’opposent à l’Italie sur l’endroit où doit être installé le nouvel état-major des opérations navales de l’Union Européenne après le Brexit. L’état-major actuel est installé dans une base aérienne britannique à Northwood. La France a décidé de soutenir la candidature de l’Espagne pour accueillir le nouvel état-major après le 29 mars 2019. Les responsables (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 mars 2018.

C’est le slogan du moment, le frontispice de la nouvelle loi de programmation militaire (LPM), débattue en séance à l’Assemblée nationale mardi 20 mars : elle a été conçue « à hauteur d’homme », assure le ministère, pour planifier les crédits de la défense entre 2019 et 2025. De cette expression, l’on peut comprendre que, après des années de coupes budgétaires et 40 000 emplois (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 février 2018.

La loi de programmation militaire et ses presque trois cents milliards d’euros, cela peut impressionner, surtout du côté de Bercy. Mais, dans l’immédiat, comment se débrouille une marine qui se prétend parfois « la première d’Europe », qui se dit être la seule à pouvoir coopérer en aéronavale avec l’US Navy, mais qui ne disposera pas de son unique porte-avions avant la fin (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 février 2018.

Les premières critiques émises contre la nouvelle loi de programmation militaire (LPM) pour 2019-2025, qui a été dévoilée, jeudi 8 février, en conseil des ministres, portent non sur la nécessité d’augmenter les ressources des armées, mais sur le réalisme de l’effort annoncé. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 février 2018.

La ministre des Armées Florence Parly a présenté ce 8 février la nouvelle Loi de programmation militaire (LPM), qui affiche les ambitions de la France en matière de Défense pour la période 2019-2025. « La LPM remet en cohérence les missions et les moyens de nos armées. Le renouveau de nos armées commence », a déclaré la ministre à l’issue du conseil des ministres. Avec (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 février 2018.

La France va lancer des études sur le remplacement de l’unique porte-avions français, le Charles de Gaulle, qui sera retiré du service à l’horizon 2040, selon le projet de loi de programmation militaire qui sera présenté demain en conseil des ministres. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 janvier 2018.

A l’occasion des voeux aux Armées, ce vendredi, le chef de l’Etat a confirmé sa volonté de redonner à la Défense des moyens suffisants. Il a évoqué la mise en place d’un « service national universel » qui sera financé par tous les ministères. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 janvier 2018.

La plus belle victoire est sans sans doute celle de l’avancement du calendrier du successeur du Charles-de-Gaulle, alors qu’on sait que les priorités historiques de la marine reposent avant tout sur la dissuasion, puis les frégates. Au passage, les pétroliers de la marine à simple coque devraient aussi être changés, de quoi éviter une belle marée noire potentielle, qui (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 15 novembre 2017.

La haute mer diffère des espaces terrestres pour au moins trois raisons principales. Premièrement, elle est inhabitée. Deuxièmement, elle ne possède pas de frontières naturelles. Troisièmement, ses étendues sont plus vastes. Ces trois caractéristiques empêchent les espaces maritimes d’être occupés, au sens d’une présence militaire statique, permanente et s’appuyant sur les (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 novembre 2017.

Doté de 32,4 milliards d’euros, ce premier budget du quinquennat Macron prévoit une « hausse historique de 1,8 milliard d’euros », s’est félicitée la ministre des Armées, Florence Parly, à la tribune mardi. Mais il ne fait pas l’unanimité. Retrouvez l’article sur le site du journal.

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 octobre 2017.

L’armée française peine à fidéliser ses soldats. C’est le principal enseignement du 11e rapport du Haut comité d’évaluation de la condition militaire (HCECM), qui a été rendu public vendredi. Véritable état des lieux de l’armée en France, non seulement du point de vue des effectifs engagés mais aussi des Français et de leur perception des forces militaires, le document (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 octobre 2017.

Il sera extrêmement compliqué, pour ne pas dire impossible, de tenir le niveau d’activité opérationnelle de la marine si son format en matière de frégates de premier rang n’est pas relevé. Pour mémoire, l’objectif fixé par le dernier Livre Blanc sur la Défense (2013) est de 15 bâtiments de ce type à l’horizon 2025-2030, soit 40% de moins qu’il y a 10 ans, le format étant (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 420