• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 6 avril 2018.

Sept jours après le dernier contact avec le sous-marin argentin disparu, des bâtiments participant aux opérations de recherche ont retrouvé une balise de détresse. Un enregistrement audio, décrivant la découverte, a circulé sur les réseaux sociaux. Néanmoins, le porte-parole de la marine, le capitaine de vaisseau Enrique Balbi, a toujours nié avoir connaissance de cette (...)

0 | 20 | 40 | 60
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 3 avril 2018.

Tous les moyens ont été épuisés pour retrouver le sous-marin argentin San Juan, disparu à la mi-novembre 2017 avec 44 marins à bord, désormais ce n’est que l’affaire du hasard, a déclaré à Sputnik l’amiral russe Vladimir Valuev. Ce mardi, le navire russe Yantar a cessé l’opération de recherche. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 mars 2018.

Contrairement à ce qui était indiqué jusqu’à présent, le sous-marin argentin San Juan n’a pas disparu dans les circonstances indiquées par le chef d’état-major de la marine, l’amiral Marcelo Srur aujourd’hui à la retraite, au président argentin et à la population. Le sous-marin San Juan n’a pas pris la mer, seul, en direction de Mar del Plata. Bien au contraire. Toute la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 février 2018.

Le président argentin Mauricio Macri a annoncé qu’« une récompense va être offerte à qui retrouvera le sous-marin » San Juan, a déclaré le ministre de la défense Oscar Aguad, après une réunion avec les familles des membres d’équipage. Le ministre a précisé qu’il est « probable » que la récompense soit d’environ 4 millions $. Des sources anonymes du gouvernement indiquent que la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er février 2018.

Dans un rapport adresse le 15 aout 2017 au commandement de la force des sous-marins argentins, le capitaine de frégate Fernández, commandant du sous-marin San Juan, détaille les problèmes techniques rencontrés au cours de la navigation qui avait débuté le 1er juillet. Des problèmes techniques liés à un manque d’entretien. Le rapport classé “confidentiel” détaille une (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er février 2018.

Dans un message classifié "Secret" envoyé le 10 novembre 2016, le sous-marin San Juan avait vu sa profondeur opérationnelle limitée à seulement 100 m. La raison était que son étanchéité n’était pas garantie à une profondeur plus importante. Pour des raisons de sécurité, les sous-marins argentins doivent passer en cale sèche tous les 18 mois, afin d’effectuer des épreuves (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 janvier 2018.

La juge argentine Marta Yáñez a commencé lundi, au tribunal fédéral de Caleta Olivia, a entendre les témoignages dans l’affaire de la disparition du sous-marin San Juan. Les premiers à être entendus ont été les 2 membres d’équipage qui ont débarqués à Ushuaia, juste avant que le sous-marin ne disparaisse avec ses 44 membres d’équipage. Ils ont reconnu que le sous-marin avait (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 janvier 2018.

Alors que l’attention se porte en priorité sur le San Juan, les 2 autres sous-marins argentins sont virtuellement paralysés. Le sous-marin Salta est amarré en permanence dans la base navale de Mar del Plata, où son équipage est affecté à de l’entretien. Et le Santa Cruz subit depuis février 2015 un grand carénage au chantier Tandanor. Aucun des 2 ne navigue et, encore (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 28 janvier 2018.

La juge argentine Marta Yáñez a convoqué comme témoin 2 membres de l’Inspection générale de la marine et le porte-parole Enrique Balbi dans le cadre de l’enquête qu’elle conduit sur la disparition du sous-marin San Juan. Les militaires convoqués doivent témoigner entre le 31 janvier et le 1er février. Le capitaine de vaisseau Balbi a été convoqué parce qu’il est (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 27 janvier 2018.

La police fédérale argentine a effectué vendredi matin des perquisitions à Mar del Plata, Puerto Belgrano et Buenos Aires dans le cadre de l’enquête judiciaire destinée à déterminer les circonstances de l’accident survenu au sous-marin San Juan, disparu depuis le 15 novembre. Les perquisitions ont eu lieu simultanément au commandement de la force sous-marine et dans un (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 janvier 2018.

Le navire océanographique russe Yantar va poursuivre ses recherches sans date-butoir, ont indiqué les autorités argentines. Aucune piste, aucun signe de vie, mais les recherches continuent pour tenter de retrouver l’épave du sous-marin militaire argentin San Juan, deux mois jour pour jour après sa disparition dans l’Atlantique, au large des côtes argentines. Retrouvez (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 4 janvier 2018.

Bien que le ministère argentin de la défense ait mis à sa disposition du personnel administratif et un bureau, les 3 experts sous-mariniers désignés pour enquêter sur ce qui est arrivé au sous-marin San Juan, disparu depuis le 15 novembre, se réunissent chez eux et parfois dans des cafés pour réunir des éléments et des témoignages. Ils veulent maintenir la plus grande (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 décembre 2017.

Le juge argentin Sergio Torres a ordonné une perquisition du siège de la marine argentine et du chantier naval Tandanor, dans le cadre de l’enquête sur les irrégularités dans le grand carénage du sous-marin San Juan, disparu le 15 novembre dernier. La justice a perquisionné dans les bureaux de l’Edifice Libertad, de la marine argentine, à la recherche de documents et de (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 19 décembre 2017.

Vendredi dernier, dans la matinée, une députée argentine a déposé une plainte contre plusieurs ex-ministres de la défense pour des actes de corruption dans le cadre des réparations effectuées à bord du sous-marin San Juan. Dans la soirée, le ministre de défense, Oscar Aguad, décidait de mettre à la retraite le chef d’état-major de la marine. Parmi les documents fournis par (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 décembre 2017.

Le ministère argentin de la défense a annoncé la création d’une commission spéciale chargée exclusivement d’enquêter sur la perte du sous-marin San Juan. Il s’agira d’une enquête d’une transparence absolue, ont assuré des sources du ministère. La commission sera composée de 2 contre-amiraux, Adolfo Trama et Alejandro Kenny, et d’un capitaine de vaisseau, Jorge Bergallo. Ce (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 décembre 2017.

L’entreprise allemande Ferrostaal a expliqué que, afin de réaliser des économies, la marine argentine avait décidé de ne pas acheter de batteries neuves pour le grand carénage du sous-marin San Juan, entre 2007 et 2014. Ferrostaal a signé en 2005 un contrat avec la marine argentine pour fournir des équipements et des services techniques dans le cadre du grand carénage (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 décembre 2017.

Le gouvernement argentin a décidé de suspendre de leurs fonctions 2 officiers de la marine à la suite d’irrégularités présumées dans l’opération de recherche du sous-marin San Juan. Selon des sources officielles, le gouvernement a suspendu le contre-amiral Luis Enrique López Mazzeo, commandant de l’entraînement et de la préparation de la marine, et le capitaine de vaisseau (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 décembre 2017.

Deux entreprises allemandes qui ont fourni les batteries du sous-marin argentin San Juan sont soupçonnées d’avoir payé des pots-de-vin pour obtenir le contrat et d’avoir proposé des équipements de qualité inférieure, selon la télévision publique régionale allemande ’Bayerische Rundfunk’ (BR). Le ministère allemand de l’Intérieur a confirmé avoir reçu une demande écrite de la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 décembre 2017.

Dans son dernier appel, le commandant du sous-marin argentin San Juan a annoncé son intention de « descendre à 40 m de profondeur pour entrer dans le local batteries, évaluer l’avarie et récolter des informations ». De nombreux marins argentins commencent à se demander si cette décision n’aurait été le premier pas vers l’explosion. Il n’y a pas de réponses officielles, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 décembre 2017.

Une dizaine de navires participent toujours aux recherches du sous-marin argentin San Juan, disparu il y a 22 jours dans les eaux de l’Atlantique sud. 5 de ces navires appartiennent à la marine argentine : la frégate “La Argentina”, les avisos “Islas Malvinas” et “Puerto Argentino”, et les navires océanographies Austral, (qui appartient au service d’hydrographie navale) et (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 6 décembre 2017.

Le porte-parole de la marine, le capitaine de vaisseau Enrique Balbi, a reconnu que, dans la matinée du jour où le sous-marin San Juan a disparu, son commandant a effectué 8 appels par téléphone satellite. Selon les explications données par le porte-parole, au cours de ces communications, le commandant du sous-marin informait sa hiérarchie de l’avarie qui avait (...)

0 | 20 | 40 | 60