• Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 17 juin 2019.

Le cours de commandement ou COURCO est le sésame du commandement de sous-marin. Celui-ci se déroule traditionnellement en mai, la phase terre précède la phase mer de mise en situation réelle. La phase terre alterne entre des visites, des conférences mais aussi des tests sur simulateurs. La phase mer, plus dense, permet aux futurs commandants d’aborder l’ensemble du (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 1040
  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 juin 2019.

De l’Atlantique aux confins de l’océan Indien, en passant par la Méditerranée, l’Atlantique et le Grand Nord, les sous-marins nucléaires d’attaque de la Marine nationale sont très actifs depuis un bon moment. En témoigne le récent retour à Toulon de l’Améthyste, après 100 jours de mission (notamment auprès de Charles de Gaulle), pendant laquelle il a parcouru plus de 20.000 (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 juin 2019.

Le compte à rebours a commencé en vue de la mise à l’eau du premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque français du type Barracuda. Avant cela, le Suffren va d’abord sortir du hall de construction du chantier Naval Group de Cherbourg. Une opération prévue au début du mois prochain dans la perspective d’une grande cérémonie qui devrait se dérouler le 12 juillet (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 juin 2019.

Le sous-marin de la Marine nationale a coulé en janvier 1968 au large de Toulon. Relancées en début d’année 2019, les recherches vont connaître une nouvelle phase en juillet. Le service hydrographique de la Marine (Shom) recherche un prestataire de service pour cette nouvelle mission. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 juin 2019.

À la poitrine, il porte fièrement l’écusson tricolore surmonté d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) et, surtout, du fameux « 500e » : à l’été 2018, le maître Romain a fait partie des 110 marins du Terrible, équipage bleu [chaque sous-marin dispose de deux équipages, bleu ou rouge], lors de sa patrouille opérationnelle d’environ deux mois et demi. Retrouvez (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 26 avril 2019.

L’acteur Lino Ventura trouve un matin dans sa boite aux lettres une invitation. La Marine nationale lui propose d’embarquer à bord du sous-marin nucléaire « Le Terrible ». Ce 8 février 1987, Lino Ventura est sur un petit nuage, il en rêvait discrètement. Seul le photographe qui réalise cette photo, Christian Brincourt, est au courant. C’est d’ailleurs lui qui en a parlé au (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 avril 2019.

Le jeudi 11 avril 2019, a eu lieu au sein de l’École des Applications Militaires de l’Énergie Atomique (EAMEA), l’inauguration de la salle Amiral Louzeau. Premier commandant du SNLE Le Redoutable puis chef d’Etat-major de la Marine, l’amiral Bernard Louzeau, est également ingénieur en génie atomique, et a été professeur de neutronique à l’école. Retrouvez l’article sur le (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 9 avril 2019.

Semblable à Chanteraide dans le film "Le Chant du Loup", le jeune homme de 29 ans, dont une partie de la famille habite Sail-sous-Couzan, est lui aussi devenu "oreille d’or" sur les bâtiments de la Marine nationale. Il s’est formé au Centre d’interprétation et de reconnaissance acoustique (Cira) de Toulon pour remplir ce rôle primordial lors des missions en mer. (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 8 avril 2019.

Le vendredi 5 avril, au monument des sous-mariniers de Toulon, le capitaine de vaisseau Cyril de Jaurias, commandant l’escadrille des sous-marins nucléaires d’attaque, a fait reconnaitre le capitaine de frégate Sébastien Cousin comme commandant de l’équipage bleu du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Améthyste. Il succède au CF Desjars. Retrouvez l’article sur le site (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 5 avril 2019.

Le son des océans était à l’honneur, ce jeudi à Brest, sous l’impulsion du pôle Mer Bretagne-Atlantique. Parmi ses invités, un commandant de sous-marin nucléaire lanceur d’engin (SNLE) pour une intervention aussi rare qu’exceptionnelle autour des sons et de la discrétion sous la mer. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 1er avril 2019.

Le 30 mars 1994, la sous-marinade française connaissait son plus grave accident depuis la perte des Minerve et Eurydice en 1968 et 1970. Dix membres d’équipage de l’Emeraude, âgés de 26 à 35 ans, trouvaient la mort ce jour-là au large de Toulon. Alors que le sous-marin nucléaire d’attaque était engagé dans un exercice au large des côtes provençales, une inspection du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 mars 2019.

Ils ne sont que 4 en France et tous basés à Brest. Ce sont les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins. C’est dans un des lieux les plus secrets de France, la base de l’île Longue, à bord du plus gros des sous-marins français, le Triomphant, que Marine va découvrir la vie des sous-mariniers. Ils sont 110 hommes prêts à naviguer pendant 70 jours sans voir le soleil et (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 13 mars 2019.

Vendredi dernier, le 8 mars, le capitaine de corvette Antoine Delaveau a pris à Toulon le commandement du sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Rubis. Il commande un des deux équipages de 75 hommes (qui effectuent 220 jours de navigation par an) qui se relaient au bord de ce sous-marin en fin de carrière, puisqu’il a été mis en service en 1983. Le Rubis (premier de la (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 10 mars 2019.

Vendredi à Toulon, devant le monument des sous-mariniers, le capitaine de vaisseau Cyril de Jaurias, commandant l’escadrille de sous-marins nucléaires d’attaque, a fait reconnaître le capitaine de corvette Antoine Delaveau, comme nouveau commandant de l’équipage bleu du SNA Rubis (ancien équipage rouge du SNA Casabianca). Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 21 février 2019.

Le film Le Chant du loup, qui sort ce mercredi 20 février 2019 dans les salles de l’Hexagone, a été tourné en partie à Brest par le réalisateur Antonin Baudry. Il braque les projecteurs sur un métier de l’ombre dans la Marine nationale : l’oreille d’or, interprété dans le film par l’acteur François Civil. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 février 2019.

Depuis 51 ans, l’épave du sous-marin français La Minerve repose au large de Toulon, avec ses 52 membres d’équipage. Le navire n’a jamais été localisé malgré des recherches menées au lendemain du naufrage, le 27 janvier 1968, et en 1970. « Il faut retrouver cette épave et savoir pourquoi elle a coulé. Il le faut », avait alors déclaré le commandant Cousteau, qui avait lui-même (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 16 février 2019.

« Libération » a embarqué parmi les 75 membres d’équipage du sous-marin d’attaque de la marine nationale, qui passent plusieurs semaines sans aucun contact avec l’extérieur. Deux impératifs pour les cuistots à bord : la gestion des stocks et une alimentation riche et variée. Retrouvez l’article sur le site du (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 18 février 2019.

Le navire océanographique Pourquoi pas ? a quitté la Seyne-sur-Mer le 7 février pour débuter, dans la nuit qui a suivi, la première phase de la nouvelle campagne de recherche du sous-marin Minerve. Ce dernier a pour mémoire coulé avec ses 52 membres d’équipage au matin du 27 janvier 1968, à une vingtaine de de kilomètres au sud du Cap Sicié, près de Toulon. L’épave se (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 14 février 2019.

Fin janvier, trente élèves de 3e du collège Félix-Tisserand de Nuits-Saint-Georges ont visité la base marine de Toulon. La Ville de Nuits-Saint-Georges parraine en effet le sous-marin Rubis, qui y est stationné. En 2015, nous avions pu passer quatre jours à bord de ce sous-marin nucléaire. Nous vous proposons de vous replonger dans les coulisses de cet engin d’attaque, (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 11 février 2019.

La base navale de Cherbourg, où Naval Group a construit tous les sous-marins français, est juste hors norme. Actuellement, pas moins de trois sous-marins nucléaires d’attaques (SNA) sont en cours de construction dans la gigantesque cathédrale, la nef Maxime-Laubeuf, où s’assemblent tronçon par tronçon ces monstres des mers. En hauteur, ils équivalent à un immeuble de cinq (...)

  • Rédacteur en chef
  • Dernière mise à jour le 30 janvier 2019.

Lundi, sur la base de l’Île Longue à Crozon (29), le capitaine de vaisseau Jérôme Hallé, commandant l’escadrille des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (ESNLE), a fait reconnaître le capitaine de vaisseau Pierre Rialland comme commandant du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible, équipage bleu. Retrouvez l’article sur le site du (...)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 | ... | 1040