Des proches des victimes de l’accident survenu en 2008 à bord du sous-marin nucléaire d’attaque Nerpa prévoient de faire appel de l’acquittement du commandant du sous-marin, Dmitry Lavrentiev, et d’un mécanicien, Dmitry Grobov. Pour les enquêteurs, les 2 hommes sont coupables.

Vendredi dernier, après le verdict rendu la semaine précédente par le jury, la Cour Martiale de la Flotte Russe du Pacifique a acquitté les 2 militaires accusés dans l’accident survenu en 2008 et qui avait fait 20 morts.

« 20 hommes sont morts, des dizaines d’autres ont perdu la santé à cause d’un empoisonnement au gaz, et personne n’est responsable de cette tragédie. Les proches des morts sont en colère après l’acquittement. Nous allons faire appel devant la Cour Suprême, » a déclaré Margarita Surenkova, la mère d’un ingénieur mécanicien mort dans l’accident.

Selon elle, les familles des personnes mortes dans l’accident, considèrent que, si il n’y a aucun coupable parmi l’équipage et les personnels participant aux essais, ils doivent être recherchés dans les bureaux des amiraux.

« A cause du manque de financement, la construction du sous-marin a duré très longtemps. Les survivants disent que le sous-marin avait souvent des pannes, que ce soit à quai ou en mer. Mais quelqu’un a ordonné que le Nerpa prenne la mer, » a expliqué Margarita Surenkova.

Référence :

RusNavy (Russie)