Le système de sécurité incendie du sous-marin nucléaire russe “Nerpa” n’a pas été déclenché par accident, a indiqué une source anonyme du bureau d’étude où le sous-marin a été conçu.

“En prenant tous les faits en considération, il peut dire que quelqu’un a commis une tragique erreur”, a ajouté la source. “Il est tout à fait possible que l’erreur ait été faite pendant l’installation à bord du système de sécurité incendie, mais le problème s’est révélé plus tard, en mer”, a expliqué la source, citée par le journal “Rossiskaya Gazeta”.

L’annonce officielle des causes de l’accident sera faite le 14 novembre.

Référence :

Focus News (Bulgarie)