Des spécialistes ont exprimé des réserves sur la commission d’enquête qui accuse un marin d’avoir déclenché le système d’extinction des incendies du sous-marin nucléaire K-152 Nerpa qui a tué 20 personnes.

"Seuls des officiers supérieurs ont accès au système. Il est impossible de simplement allumer le système à cause des protections à plusieurs niveaux," a déclaré une source anonyme à RIA Novosti.

Le chef de la commission de la Chambre Publique russe qui supervise les agences de police, le célèbre avocat Anatoly Kucherena a aussi levé les sourcils lorsque les enquêteurs ont accusé un simple matelot.

"Que faisaient les officiers supérieus à bord du sous-marin ? Quel a été leur rôle dans cet accident tragique, comment contrôlent-ils le système d’extinction des incendies ? Voicla les questions auxquels les enquêteurs devraient répondre," a déclaré Kucherena à la radio Vesti FM.

Selon lui, les experts devraient examiner la possibilité que le système soit à nouveau déclenché sans y être autorisé et établir pourquoi une personnel non-autorisée puisse réussir à le déclencher.

Référence :

Times of India