Le sous-marin argentin San Juan se trouve au complexe industriel naval argentin (CINAR) accomplissant la dernière étape de son grand carénage qui, à cause de son étendue et de sa profondeur technique, lui rendront les performances et les capacités pour lesquelles il était conçu à l’origine. En terme de complexité, cette opération se situe au même niveau qu’une véritable construction de sous-marin neuf.

Parmi les nombreuses opérations effectuées, les 4 moteurs diesel MTU et les 4 génératrices électriques Siemens ont été remplacées. Ce remplacement a nécessité de découper la coque entre le compartiment machines et celui du moteur de propulsion.

Actuellement, les techniciens effectuent la réunion et la soudure de la coque épaisse. Cette opération, effectuée selon la norme MIL-STD 1688 SH, doit garantir que la structure moléculaire de l’acier HY-80 ne sera pas modifiée dans la zone de la soudure. Cette opération devait être terminée à la fin aout 2011.

Pendant le grand carénage, les batteries du sous-marin ont aussi été remplacées. Cette opération a été effectuée en partenariat avec Hawker Alemania (ex Varta). La phase finale de l’assemblage des éléments de batteries a été effectuée en Argentine, une opération entièrement manuelle, accomplie selon les mêmes critères qu’en Allemagne et avec la même garantie de qualité.

Après cette dernière étape, le San Juan pourra commencer des essais à la mer d’une durée de 2 mois, prévus pour le début de l’année prochaine.

Référence :

Base Naval (Argentine)