Un sous-marin australien espionnait des bâtiments de guerre chinois lorsqu’il a eu un accident grave au cours duquel 5 marins sont tombés à la mer.

Dans des révélations qui devraient provoquer de nouvelles tensions entre Canberra et Pékin, The Sunday Times a appris que le sous-marin australien HMAS Farncomb « gardait un œil sur la flotte sous-marine chinoise » et qu’il menait des activités avec des systèmes de décodage de communication, lorsqu’un filet de pêche s’est pris dans son hélice en mars 2007.

Des sources indiquent que le Farncomb a dû attendre la tombée de la nuit avant de faire surface pour les réparations parce qu’il se trouvait dans une zone « stratégiquement sensible ».

Ces révélations sont les dernières à ébranler les relations australo-chinoises, après que des informations aient montré que le gouvernement avait prévu en 2009 un scénario dans lequel les sous-marins australiens aideraient les forces américaines à bloquer les routes commerciales chinoises.

L’accident du Farncomb n’avait été rendu public qu’en 2009, lorsque la marine australienne a annoncé que des récompenses seraient attribuées à 3 membres d’équipage qui avaient secouru les 5 marins tombés à la mer, depuis le pont du sous-marin, le 19 mars 2007, alors qu’ils essaient de réparer l’hélice.

Focalisés sur le héroïsme des marins, les articles avaient rapporté que le Farncomb se trouvait dans les eaux internationales, en mission d’espionnage, dans le cadre d’un déploiement de 5 mois en Asie du Sud-Est et dans le Pacifique Ouest.

Mais des sources militaires bien placées ont indiqué : « Ils gardaient un œil sur la flotte sous-marine chinoise. Ils décodaient les systèmes de communication.

« Ils étudiaient les capacités des sous-marins chinois. La zone était si stratégiquement sensible qu’ils ne pouvaient pas faire surface au milieu de la journée.

« Il a dû faire surface en secret dans la nuit et risquer la vie des membres d’équipage parce que, là où ils étaient, ils ne pouvaient risquer de faire de bruit. »

Les sources expliquent qu’« une importante base sous-marine chinoise », sur l’île de Hainan sur la mer de Chine du Sud, était devenue une importante source d’inquiétude pour les forces australiennes et américaines. L’alliance entre l’Australie et les Etats-Unis est importante pour ces derniers en raison des activités des sous-marins australiens.

Répondant aux questions sur ces activités ou sur d’autres missions secrètes au large de la Chine, un porte-paroles du ministère de la défense a répondu : « Le Chef de la marine a clairement expliqué que nous ne parlons pas des opérations des sous-marins pour des raisons de sécurité nationale. »

Référence :

Perth Now (Australie)