La marine australienne a abandonné les quartiers séparés pour les hommes et les femmes. Selon elle, cette décision devrait donner aux femmes plus de possibilités d’embarquement et d’opportunités professionnelles.

Les sous-mariniers des 2 sexes dormiront désormais dans les mêmes cabines à bord des 3 sous-marins australiens opérationnels, mettant fin à la pratique habituelle d’une cabine réservée pour 6 femmes.

Le secrétaire australien au personnel militaire, Warren Snowdon, a expliqué que des femmes perdaient parfois la possibilité d’embarquer à cause du manque de couchettes.

« Cette décision va donner aux femmes les mêmes possibilités de formation et de progression professionnelle qu’aux hommes, » a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les femmes, qui pouvaient embarquer sur sous-marin depuis 1998, étaient limitées aux 2 sous-marins australiens qui avaient des quartiers féminins.

Il a ajouté que des officiers et des officiers mariniers supérieurs avaient testé le nouveau système avec succès.

Des règles strictes sur la vie privée.

M. Snowdon a indiqué que des nouvelles règles relatives aux femmes seront mises en place, les empêchant d’être affectées sur un sous-marin où elles seraient la seule femme ou à bord duquel il n’y aurait pas d’officier féminin.

S’il n’y a que 2 femmes à bord d’un sous-marin et que l’une doit débarquer, elle devra être remplacée par une femme.

Les premières cabines “unisexe” devraient être mises en place dès le mois prochain.

Il s’agit d’une première en Australie, qui fournit généralement des quartiers séparés pour les hommes et les femmes.

Il y a actuellement 560 sous-mariniers australiens, 44 femmes.

Référence :

Camberra Times (Australie)