A la suite de l’incendie survenu à bord du sous-marin USS Miami, tous les chantiers navals militaires américains ont reçu l’ordre de vider les aspirateurs industriels à chaque période de travail, ou de les débarquer du navire.

Des inspections de sécurité incendie et de réactions des services de pompiers ont été menées à bord de navire, en portant une attention particulière aux services temporaires et au stockage à bord de matériaux inflammables, ont indiqué vendredi des responsables du chantier naval de Portsmouth. L’US Navy examine les modèles d’aspirateurs utilisés à bord des navires et dira d’ici la fin quels modèles sont autorisés.

Les conclusions préliminaires montrent que l’incendie survenu à bord du sous-marin USS Miami, qui pourrait avoir fait plus de 400 millions $ de dégâts, a commencé dans l’aspirateur utilisé pour nettoyer la zone de travail à la fin d’une période, avait auparavant indiqué le chantier naval.

Le chantier a précisé que l’aspirateur n’était pas resté branché, et qu’il n’était pas défectueux. Apparemment, une source de chaleur a été aspirée et a enflammé les débris dans l’aspirateur.

Référence :

The Day (Etats-Unis)