L’incendie qui a dévasté le 23 mai dernier l’avant du sous-marin nucléaire américain Miami, a commencé dans un aspirateur utilisé par les ouvriers du chantier pour nettoyer les lieux, et stocké dans un local inutilisé, a annoncé mercredi l’US Navy.

L’incendie, qu’il a fallu 10 heures pour éteindre, aurait provoqué pour au moins 400 millions $ de dégâts, a indiqué un parlementaire. Le sous-marin était entré il y a 2 mois dans une période d’entretien intensive de 18 mois.

Plusieurs enquêtes sont en cours et les détails précis comme l’origine et l’évaluation des dégâts ne sont pas encore définitifs, a précisé l’US Navy.

Les responsables du chantier ont souligné que l’incendie n’avait pas touché le réacteur nucléaire. Mais les dégâts sont si importants que l’US Navy envisage de le désarmer.

Référence :

Navy Times (Etats-Unis)