Le déclin drastique du niveau d’expérience parmi les équipages de sous-marins est symptomatique des problèmes que rencontre la marine australienne pour recruter et fidéliser son personnel sous-marinier.

L’avertissement fait partie dans un rapport publié ce mercredi par le contre-amiral Rowan Moffitt. Il énumère une litanie de problèmes que rencontre la force sous-marine australienne.

L’amiral Moffitt recommande que la marine australienne s’inspire des enseignements de la quasi-perte du HMAS Dechaineux en 2003 pour définir la formation de sécurité.

La rupture d’un tuyau d’eau de mer sous pression à bord du Dechaineux avait amené le sous-marin à quelques secondes du naufrage, la réaction rapide de son équipage l’empêchant de couler à des profondeurs où sa coque aurait été écrasée par la pression.

"Le déclin du niveau d’expérience parmi les sous-mariniers doit être une source d’inquiétude : il contribue à accroitre le risque d’une issue catastrophique en cas d’accident à bord," écrit l’amiral Moffitt.

Le chef de la marine, le vice-amiral Russ Crane a déclaré que la sécurité des sous-marins était une priorité et que les remarques de l’amiral Moffitt avaient retenu son attention.

"Je suis tout à fait confiant dans le système de sécurité des sous-marins que nous avons en place, mais je vais le revoir dans le cadre de ce programme," a-t-il déclaré.

La marine australienne ne peut actuellement faire naviguer que 3 de ses 6 sous-marins de la classe Collins à cause d’un manque aigu de personnel formé.

Selon un plan d’action en 5 points, un 4è équipage sera formé d’ici la fin 2011.

Référence :

The Australian (Australie)