La frégate Prairial de la Marine Nationale a terminé une escale de 4 jours àHonolulu avec des unités locales des Coast Guard pour améliorer les relations entre la France et les Etats-Unis.

L’escale à Honolulu a coïncidé avec la visite à Washington du président Nicolas Sarkozy, qui était destinée à aider à réparer les relations entre la France et les Etats-Unis. Au cours des 26 heures passées aux USA, Sarkozy a rencontré le Président Bush, le Congrès et plusieurs groupes civiques.

Le Prairial a séjourné à Honolulu du 5 au 9 novembre après avoir effectué une patrouille de surveillance maritime de 2 mois dans le Pacifique central et occidental. La marine nationale a un intérêt particulier pour la pêche illégale dans les zones économiques exclusives de Kiribati, des îles Cook, Tonga, Tuvalu, de la Micronésie et des îles Marshall, ont indiqué des officiers des Coast Guard et de la marine nationale.

Des officiers des 2 services se sont exprimés sur les initiatives opérationnelles proposées durant les rencontres.

"Les Etats-Unis ont une longue histoire de coopération et de rencontre avec les Français et, cette semaine, nous avons renforcé cet esprit de coopération," a déclaré le capitaine des Coast Guard Barry Compagnoni. "Nous désirons avancer avec des opérations multi-latérales et commencer à travailler ensemble sur un certain nombre d’initiatives," a déclaré Compagnoni.

Le commandant du Prairial, le capitaine de frégate Benoît Rouvière, a indiqué que l’escale avait aidé à mettre en lumière certaines opérations que la marine nationale et les Coast Guard effectuent actuellement indépendament, mais pourraient commencer à effectuer ensemble dans le futur.

Rouvière a explique que "les vols d’hélicoptère semblent être un domaine où les Coast Guard et la marine nationale pourraient travailler ensemble dès maintenant."

Des officiers français ont aussi rendu visite à l’équipage des cutter des Coast Guard Jarvis et Walnut, basés ici.

Les équipages des hélicoptères de sauvetage en mer de la base de Barbers Point, basés à Ewa Beach, se sont entraînés jeudi à l’atterrissage sur le pont d’envol du Prairial. L’exercice a mis en lumière les aspects d’interopérabilité que les 2 services ont atteints.

"Nous effectuons beaucoup de missions du même type actuellement," a expliqué Compagnoni, "il est donc naturel que nous accroissions les façons de travailler ensemble. Faire respecter les lois sur la pêche est un des domaines où nous voyons beaucoup de moyens de travailler ensemble," a ajouté Compagnoni.

Le Prairial a organisé des journées portes-ouvertes à Honolulu pour le grand public et organisé un cocktail auquel le commandant du district des Coast Guard, le contre-amiral Sally Brice-O’Hara, a assisté.

Le Prairial est armé d’un canon de 100 mm, équipé de 4 missiles anti-navires. Son équipage est de 12 officiers, 59 officiers-mariniers et 21 marins. Il peut accueillir à bord 25 commandos. Le navire transporte du matériel et de la nourriture pour 50 jours de mer.

Le bâtiment a été admis au service actif en 1992.

Référence :

Saipan Tribune (Etats-Unis)