La Chine a transféré 2 destroyers et 9 autres anciens navires de sa marine à sa flotte de surveillance maritime. Cette mesure intervient alors qu’elle adopte une position plus ferme dans les conflits territoriaux avec le Japon et ses voisins.

Pékin a rénové les bâtiments et les a transféré aux opérations de surveillance pour « compenser l’insuffisance des navires utilisés pour protéger ses intérêts maritimes », indique un article paru sur Tencent, l’un des plus importants portails d’information chinois.

La Chine est impliquée dans une dispute avec le Japon à propos de revendications sur 2 petites îles.

Un autre conflit l’oppose à ses voisins du sud, à propos de ses revendications de vastes parties de la mer de Chine du Sud.

Pékin a déjà envoyé des bâtiments autour des îles de cette zone qu’il revendique, de même qu’autour de Diaoyu, contrôlée et occupée par le Juapon.

La Chine cherche apparemment à prouver qu’elle peut intervenir dans cette zone comme elle l’entend. Ce lundi, 2 bâtiments chinois ont été repérés par des gardes-côtes japonais dans la région.

Référence :

Times of India