Le 9 juillet prochain, le Brésil lancera le développement du premier sous-marin nucléaire. C’est à cette date que les premiers ingénieurs qui se sont préparés en France rentreront au Brésil.

Cette étape fait partie du programme de développement du sous-marin nucléaire lancé par la marine brésilienne en septembre 2011.

Les 26 ingénieurs brésiliens sont restés en France pendant un an et demi pour étudier, et leur retour marque le début des travaux sur le sol brésilien. Un groupe sera intégré au Centre de Technologies Marines (CTMSP) pour réunir les informations sur la conception de la propulsion. Le programme fait parti de l’accord signé en 2008 avec la France, qui prévoit le transfert de technologies au Brésil.

Le projet prévoit aussi la construction d’un chantier naval, d’une base sous-marine, de 4 sous-marins classiques et du premier sous-marin nucléaire.

L’accord ne comprend cependant pas les composants nucléaires, puisque la marine brésilienne concevra et construira le système de propulsion nucléaire et son intégration dans la plateforme conçue en commun avec les ingénieurs français.

C’est maintenant que commence la conception du sous-marin nucléaire qui devrait se terminer en 2015. Il est prévu que la construction commence en 2016 à Itaguaí, pour se terminer en 2023, avec les essais à quai puis en mer. Le sous-marin entrera au service actif en 2025.

Référence :

Nuestro Mar (Argentine)