En octobre dernier, la réaction rapide du capitaine d’un cargo a permis d’éviter une collision entre un sous-marin nucléaire américain au large des côtes canadiennes, selon un journal américain.

Navy Times rapporte sur son site internet que, le 12 octobre, les 2 navires se sont approchés à seulement 800 m l’un de l’autre dans le détroit de Juan de Fuca, qui sépare la Colombie Britannique de l’état de Washington.

Le commandant de l’USS Kentucky, un sous-marin nucléaire lanceur d’engins, le Cmdr. Joseph Nosse, a ordonné un changement de route, mais sans vérifier au périscope — le sous-marin était en plongée — si la nouvelle route était dégagée, indique Navy Times.

Ce n’est que lorsque le sous-marin — dont seul le périscope était visible en surface — a été contacté par radio par un autre navire que l’équipage a découvert qu’un navire de commerce, le Midnight Sun, leur bloquait le passage.

Le Kentucky est revenu à sa route précédente. le capitaine du Midnight Sun, un cargo de 255 m qui relie Tacoma (Washington) et Anchorage (Alaska), avait lui aussi repéré le sous-marin et changé de route pour éviter la collision.

Le Cdr. Nosse a été démis de ses fonctions une semaine plus tard, indique Navy Times. Il a été réaffecté au Submarine Group 9.

Le Lt. Ed Early, porte-parole du Submarine Group 9, a expliqué que la réaffectation de Nosse ne découlait pas seulement de cet incident mais « s’expliquait par des manquements dans ses performances professionnelles ».

Référence :

The Victoria Times Colonist (Canada)