Le ministre thaïlandais de la défense, Yutthasak Sasiprapa, a rejeté le projet de la marine de dépenser 7,5 milliards de baht pour acheter 6 sous-marins d’occasion à l’Allemagne et a remis en cause le rapport cout-efficacité et la transparence du projet.

Le ministre a déclaré lundi qu’un comité d’audit qu’il avait désigné, a décidé de renvoyer le projet à la marine pour des études complémentaires. Le général Jongsak Panichkul, conseiller du ministre, préside le comité qui comprend aussi l’ancien chef de la marine, l’amiral Prasert Boonsong.

« Je veux une nouvelle étude sur le rapport cout - efficacité, » a déclaré le général Yutthasak. « Le précédent gouvernement avait approuvé la création d’une flotte sous-marine. Le recrutement du personnel est terminé mais l’achat des sous-marins doit s’effectuer de façon transparente. »

Il a précisé qu’il n’était pas inquiet pour l’échéance du 30 septembre que l’Allemagne a fixé pour que la marine confirme l’achat de ses sous-marins U-206A d’occasion. Il a expliqué que la marine allemande pourrait se voir demander de prolonger l’échéance.

« Mais si l’Allemagne refuse, ce sera à la marine de me proposer des sous-marins venant d’un autre pays, » a déclaré le ministre. Il n’est pas déterminé en ce qui concerne l’achat de sous-marins neufs ou d’occasion.

Une source de la marine a indiqué que le comité d’audit avait recommandé des sous-marins de Russie, de Chine et de Corée du Sud.

« La marine va laisser les politiciens faire le choix, » a expliqué la source. « Il faut juste attendre. »

La source a maintenu que les sous-marins allemands étaient le meilleur choix, en terme de cout, de facilité de formation et d’entrainement.

Référence :

Bangkok Post (Thaïlande)