La marine thaïlandaise ne pourra probablement pas respecter l’échéance du 30 septembre fixée par une compagnie allemande pour l’achat de 6 sous-marins d’occasion, puisqu’un audit demandé par le ministère de la défense ne sera pas rendu à cette date.

Un comité de 8 membres désignés par le ministre de la défense, Yutthasak Sasiprapa, va étudier les avantages d’acheter les sous-marins U-206A d’occasion pour 7,5 milliards de baht (180 millions €).

Certains critiquent cet accord parce que, selon eux, les sous-marins ne valent pas le prix demandé.

La semaine dernière, le général Yutthasak, avait demandé une semaine pour étudier le projet après que la marine lui aie remis les 200 pages détaillant le projet d’accord.

Le ministre espère que le comité lui remette ses recommandations d’ici mercredi.

« Il est probable que le comité demande une nouvelle étude ou de nouvelles précisions, » a indiqué une source du ministère de la défense.

Le comité est composé d’anciens officiers de haut rang de la marine, dont l’ancien chef d’état-major Prasoet Bunsong, ainsi que d’officiers de l’armée de terre et de l’air.

La source a indiqué que certains anciens officiers de la marine membres du comité s’opposent à cet achat.

« Peut-être vont-ils donner au général Yutthasak une excuse pour rejeter l’achat de sous-marins allemands, » a estimé la source.

L’Allemagne a donné à la Thaïlande jusqu’au 30 septembre pour décider si elle va acheter les sous-marins U-206A, conçus pour des patrouilles côtières, puisque le projet d’achat n’a pas été approuvé par le Conseil de Défense sous le précédent gouvernement.

L’approbation du Conseil est nécessaire pour que le projet puisse être soumis au gouvernement. L’ancien président du Conseil et ministre de la défense, Prawit Wongsuwon, aurait semble-t-il préféré que la marine achète des sous-marins neufs à la Corée du Sud.

Le parti au pouvoir Pheu Thai Party pourrait soutenir cet achat, a ajouté la source, mais il pourrait aussi préférer que les sous-marins soient acheter à la Russie ou à la Chine.

Le chef actuel de la marine, Kamthorn Phumhiran, soutient le projet d’accord avec l’Allemagne. Il doit prendre sa retraite le 30 septembre prochain et espère que le nouveau gouvernement approuvera d’ici là l’accord.

Il explique que la marine est restée à l’écart du développement des technologies sous-marins depuis 60 ans, puisqu’elle n’a plus de sous-marins depuis la 2è Guerre Mondiale.

« En réalité, les officiers de marine veulent des sous-marins neufs, mais il faudrait dépense jusqu’à 40 milliards de baht (961 millions €), » a indiqué l’amiral Kamthorn said. « Et nous n’avons pas un budget aussi énorme. »

Référence :

Bangkok Post (Thaïlande)