Au cours des 10 dernières années, plus de 50 officiers de la Royal Navy, dont 3 commandants, ont été traduits en cour martiale, selon des chiffres publiés par le ministère britannique de la défense.

La liste des infractions s’étend de l’ivresse à bord, dormir pendant son quart, vol et mise en danger de son bâtiment ou de son sous-marin. Les peines infligées vont de l’amende et de la perte d’ancienneté au renvoi de la Navy et à la prison.

Les noms des officiers impliqués n’étaient pas mentionnés dans les documents publiés par le ministère.

Mais on sait que 2 commandants de sous-marin ont été sanctionnés pour leur participation à l’échouement d’un sous-marin, provoquant des dégâts de 5 millions de £.

Les Commander Robert Fancy et Ian McGhie ont tous les 2 plaidé coupable à l’accusation de négligence provoquant l’échouement du SNA HMS Trafalgar près de l’île de Skye le 6 novembre 2002.

Lors de leur procès en 2004, ils avaient déclaré qu’ils se concentraient sur le cours de commandant qu’ils encadraient au lieu de la navigation du sous-marin.

Le Cdr Fancy, qui a ensuite commandé le HMS Triumph puis la flottille de Devonport, a reçu une sévère réprimande. Le Cdr McGhie a reçu une réprimande simple.

Dans un autre cas, un officier saoul des Royal Marine a été sanctionné pour avoir touché le postérieur d’un officier féminin.

Le Major Thomas Tarnowski a aussi essayé d’embrasser l’officier "pétrifiée" après être entré dans sa cabine sans y avoir été invité.

L’incident s’est produit sur la base de Portsmouth des Royal Marines en octobre 2003.

Maj Tarnowski a plaidé coupable d’ivresse sur base, s’est vu supprimé son ancienneté, a reçu une amende de 2.000 £ et a été sévèrement réprimandé.

Sur les 55 officiers traduits en cour martiale, seuls 3 ont été acquittés.

Référence :

Western Morning News (Grande-Bretagne)