Un amiral canadien estime que le sous-marin HMCS Chicoutimi peut être remis en état par un "effort Herculéen", selon des documents obtenus par la télévision anglophone de Radio-Canada.

Gravement endommagé en 2004 par un incendie, le sous-marin a été embarqué cette semaine sur un navire de transport dans le port d’Halifax (côte Atlantique) afin d’être transféré à Victoria (côte Pacifique).

"Il ne peut être mis en doute que la tâche de réparer et de modifier le HMCS Chicoutimi va exiger un effort Herculéen de la part de la marine alors que des ressources financières et humaines accompagnent le transfert," écrit en 2008 le contre-amiral Tyrone Pile, commandant des forces canadiennes du Pacifique dans un projet de capacité.

"Cependant, j’ai une confiance totale que, alors que nous décidons de renouveler et renforcer les capacités opérationnelles de la flotte, le HMCS Chicoutimi prendra toute sa place en patrouillant les mers."

Un incendie qui avait éclaté à bord du sous-marin pendant le trajet entre l’Ecosse et le Canada en octobre 2004, avait entraîné la mort du Lt. Chris Saunders.

Le HMCS Chicoutimi est l’un des 4 sous-marins que le Canada a acheté en 1998 à la marine britannique.

Aucun responsable de la marine canadienne n’a souhaité faire de commentaires, mais au moins 2 experts ne sont pas d’accord avec l’opinion de Pile.

"Je suis tout à fait persuadé que, non, il ne reprendra pas la mer à nouveau," déclare Peter Kavanagh, un commandant de sous-marin à la retraite.

Il souligne le précédent du sister-ship du Chicoutimi, le HMCS Victoria, qui subit une période d’entretien et de modernisation depuis qu’il a rejoint la Colombie Britannique ... il y a 6 ans.

"Il n’est toujours pas allé en mer depuis qu’il est arrivé. Retard après retard après retard. Donc la capacité de remise en état n’est tout simplement pas là, à mon avis. Nous pouvons dire que le ciel est rouge, mais le fait est qu’il est toujours bleu," explique Kavanagh.

Un analyste de l’Université Dalhousie, qui a assisté à des présentations financières avec des responsables de la défense, a indiqué que la marine ne semble pas avoir les 100 millions de $ ou plus nécessaires pour réparer le sous-marin.

"J’ai rencontré beaucoup d’officiers dans la marine qui disent discrètement qu’ils seraient très surpris s’il (le Chicoutimi) reprenait la mer," indique Dan Middlemiss.

On ignore quand le Chicoutimi va quitter Halifax.

Référence :

CBC (Canada)