Les sous-marins nucléaires britanniques ont été impliqués dans 14 collisions au cours des 21 dernières années, a-t-on appris la nuit dernière.

La Royal Navy a aussi reconnu qu’il y avait eu 237 incendies sur ses sous-marins nucléaires depuis 1987.

Cependant, Bob Ainsworth, le ministre des forces armées, qui a révélé les chiffres dans une réponse écrite à une question posée par un député, précise que la seule collision avec un autre sous-marin était celle avec un sous-marin français.

D’autres incidents ont impliqué l’échouage du HMS Superb en mai dernier en mer Rouge, le HMS Tireless qui a heurté un iceberg en mai 2003 et l’échouage du HMS Trafalgar en novembre 2002.

M. Ainsworth a indiqué la nuit dernière : "La Royal Navy n’a pas connu de collisions entre un sous-marin nucléaire et d’autres navires, à part l’incident récent impliquant le HMS Vanguard et le SNLE français Le Triomphant."

Il a indiqué qu’il y avait eu 213 incendies de "faible ampleur" à bord des sous-marins nucléaires. La Navy a indiqué 21 incendies d’une "ampleur moyenne" tels que "la défaillance d’un équipement mécanique provoquant de la fumée et des flammes, nécessitant l’utilisation de ressources importantes à bord".

Il y a aussi eu 3 incendies qui sont survenus alors que le sous-marin se trouvait accosté dans une base navale.

L'analyse de la rédaction :

La liste complète des 14 collisions peut être consultée dans la réponse du ministre (en anglais).

Référence :

The Scotsman (Grande-Bretagne)