La Russie n’a eu aucunes discutions avec l’Inde pour la "fourniture" du sous-marin nucléaire Nerpa K-152, qui a été le théâtre d’un accident qui a tué 20 personnes, a déclaré mercredi un responsable de l’industrie de défense à Moscou.

"La Russie n’a lancé aucunes discutions sur un contrat pour fournir à l’Inde le sous-marin nucléaire Nerpa," a indiqué le responsable anonyme selon RIA Novosti.

En lisant avec attention les démentis des responsables russes, ils n’ont jamais utilisé le mot "location". De nombreux articles ont rapporté que l’Inde était supposé recevoir le sous-marin l’an prochain pour une location de 10 ans.

Auparavant, le ministre russe de la défense Anatoly Serdyukov avait lui aussi déclaré pendant sa visite en Inde : "La Russie ne fournit pas de sous-marins nucléaires."

Selon des sources gouvernementales indiennes, il y a une différence entre ’fourniture’ et ’location’. Alors que fourniture sous-entend un transfert de propriété, dans le cas de la location, la propriété reste celle de l’Agence Fédérale russe de la Propriété — Rosimuschestvo.

"Selon la loi russe, tous les équipements de défense et les armes sont la propriété fédérale, rattachée au ministère de la défense et aux forces armées. Ils ne peuvent être vendus ou loués à une partie étrangère dans le cadre d’accords inter-gouvernementaux, en respectant les obligations internationales de la Russie, qu’avec la permission de Rosimuschestvo," a précisé une source du gouvernement.

Tout en refusant de faire des commentaires sur la location du Nerpa à l’Inde, la source a déclaré que, actuellement, le sous-marin est techniquement la propriété du chantier et ne deviendrait une propriété de l’état russe qu’après son admission au service actif par la marine russe.

L'analyse de la rédaction :

Dans cette affaire, on a le sentiment que les Russes jouent sur les mots pour éviter de reconnaitre, sans qu’on puisse imaginer pourquoi, que le Nerpa sera loué à l’Inde.

Référence :

The Hindu (Inde)