La Chine essaie de vendre à l’Égypte 2 sous-marins moins que ceux proposés par l’Allemagne, indiquent des sources industrielles. Pékin tente d’élargir ses exportations d’armes au-delà de sa base traditionnelle de clients en Asie.

Pékin cherche à concurrencer en Asie les constructeurs occidentaux de sous-marins sur le prix et en offrant des conditions attractives de financement. Jusqu’à présent, il a remporté des contrats avec le Pakistan et le Bangladesh.

Une source militaire égyptienne a confirmé que la Chine avait proposé de vendre des sous-marins au Caire. « Nous étudions cette proposition, mais ce n’est pas une décision facile à prendre, » a indiqué la source.

Un porte-parole militaire a précisé qu’« il n’avait aucune information officielle » sur ce sujet. Même silence du côté du ministère chinois de la défense.

Des sources industrielles indiquent que l’Égypte souhaite acheter 2 sous-marins supplémentaires, après en avoir déjà commandé 2 à ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) en 2011, dont la livraison est prévue en 2017. TKMS est discussion avec l’Égypte pour négocier le contrat pour ces 2 sous-marins supplémentaires.

Le ministère allemand de l’économie a confirmé qu’il avait autorisé TKMS à construire ces 2 sous-marins supplémentaires pour l’Égypte.

Pékin a demandé à l’Égypte d’envisager ses plus récents sous-marins comme une alternative moins chère, indiquent les sources, qui ajoutent qu’elles ignorent le type de sous-marin proposé et le coût exact.

Référence :

Reuters