Le Brésil modernise ses 4 sous-marins U-209 de conception allemande avec des systèmes sonar, de commandement et de contrôle des armes Américains. Cela coutera environ 9 millions de $ par sous-marin.

Le Brésil négocie aussi avec la France pour construire des sous-marins Scorpène au Brésil. Dans le même temps, le Brésil dépense un demi-milliard de $ pour développer un réacteur nucléaire pour sous-marins. Il est supposé être prêt dans 7 ans. Avant cela, le Brésil serait à la recherche d’un partenaire pour fournir les plans d’un sous-marin nucléaire, un qui pourrait être construit au Brésil et équipé du réacteur nucléaire Brésilien.

Il y a au moins 2 candidats probables.

La France construit actuellement une nouvelle classe de sous-marins nucléaires. Les 6 nouveaux SNA [1] de la classe Barracuda vont coûter environ 1,6 milliard de $ (1,09 milliard €) chacun. Le sous-marin de 4.100 tonnes sont plus petits que les nouveaux sous-marins de la classe Virginia d’un déplacement de 8.000 tonnes (qui coûtent environ 1,8 milliard de $ pièce, 1,23 milliard €). Le Barracuda est conçu pour des missions différentes que le Virginia, plus proches de celles que le Brésil recherche.

Une nouvelle classe de SNA Russes va déplacer 6.000 tonnes. Les anciens Los Angeles Américains déplaçaient environ 7.000 tonnes.

La taille est importante, puisqu’elle indique combien d’espace est disponible pour les senseurs et les armes. Des sous-marins plus grands sont mieux équipés et plus lourdement armés. Mais des sous-marins plus petits sont plus utiles dans des eaux côtières, ont des équipages moins nombreux et sont moins coûteux à faire naviguer.

Le premier Barracuda ne sera pas lancé avant 2012, au plus tôt. Le nouveau SNA Russe arrivera après cette date. Les Etats-Unis ont déjà 2 Virginia en service, avec un 3è arrivant bientôt. A partir de 2010, 2 Virginia seront mis en service chaque année, pour un total final d’environ 30 sous-marins. Le Barracuda sera très automatisé et aura un équipage d’environ 60 marins. Les sous-marins Russes sont conçus selon des schémas similaires. Le Barracuda aura 4 tubes lance-torpilles qui peuvent aussi lancer des missiles.

Le Barracuda va entrer en service juste à temps pour que le Brésil puisse avoir un bon aperçu de la conception et puisse passer un accord avec les Français. S’ils n’y arrivent pas, il y aura toujours les Russes qui aident l’Inde dans le développement de leur propre sous-marin nucléaire.

Notes :

[1SNA : Sous-marin nucléaire d’attaque.

Référence :

Strategy Page (Etats-Unis)