Le drapeau des Etats-Unis a été descendu vendredi pour la dernière fois, au cours d’une cérémonie marquant la fermeture de la base sous-marine de l’île de Santo Stefano, au nord de la Sardaigne. La présence, vieille de 35 ans, de l’US Navy sur la base de La Maddalena avait cessé en septembre dernier avec le départ du bâtiment de soutien USS Emory S. Land et ses 1.500 membres d’équipage.

Les pacifistes et les écologistes — Santo Stefano fait partie du parc naturel de l’archipel de La Maddalena — demandaient depuis longtemps la fermeture de la base.

Un ordre d’évacuation avait été émis en 1987 après que la plus grande partie de l’île inhabitée qui accueillait la base ait été intégrée dans un parc naturel.

Deux incidents impliquants des sous-marins à propulsion nucléaire basés ici — en 2002, une collision entre l’USS Oklahoma City et un cargo norvégien en Méditerranée Occidentale et en 2003, l’échouage de l’USS Hartford au cours d’un exercice dans le port de La Maddalena — avaient soulevé la controverse.

Renato Soru, le gouverneur de la Sardaigne, qui administre Santo Stefano, a été élu en 2004 sur un programme qui prévoyait la fermeture de la base.

Les 25 derniers personnels de l’US Navy doivent quitter définitivement l’île le mois prochain.

Référence :

EarthTimes (Grande-Bretagne)