Faut-il y voir un trait d’humour anglais à l’heure du Brexit ? Le septième sous-marin nucléaire d’attaque britannique de la classe Astute s’appellera Agincourt (Azincourt en français), nom de l’une des plus célèbres déculottées françaises de la guerre de Cent Ans. Le secrétaire à la Défense britannique, Gavin Williamson, a fait cette annonce le lundi 14 mai à Barrow-in-Furness, dans le nord-ouest de l’Angleterre. Par la même occasion, il a indiqué que le Royaume-Uni s’apprête à investir près de 2,5 milliards de livres (2,8 milliards d’euros) dans la construction de sous-marins nucléaires.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Marin