On connaissait le Tomahawk américain et le Kalibr russe. Dans la famille des missiles de croisière navals, il va falloir désormais compter avec le MdCN français. Le Missile de croisière naval, longtemps connu sous le nom de Scalp naval, a été employé pour la première fois cette nuit lors des frappes occidentales sur des sites de fabrication et de stockage d’armes chimiques. Trois de ces missiles, développés par le groupe européen MBDA, ont été tirés depuis une frégate Fremm de la marine nationale.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Challenges