Le Commander Justin Codd, 45 ans, actuellement affecté à l’UK Maritime Battle Staff, a été condamné à la perte d’un an d’ancienneté après avoir plaidé coupable pour mise en danger par négligence du sous-marin nucléaire d’attaque HMS Ambush. Il était chargé à l’époque de la formation des futurs commandants de sous-marin. Au cours d’un exercice, il a arrêté de regarder par le périscope, ne se rendant ainsi pas compte que son sous-marin allait heurter un pétrolier.

Les réparations du sous-marin ont duré 3 mois et couté 2,1 millions £.

En prononçant le verdict, le Robert Hill a déclaré : « Vous avez un dossier exemplaire, si on excepte cet incident. Il s’agissait plus d’une aberration passagère qu’une attitude négligente. »

Le Captain John Atwill, procureur, a expliqué que le Commander Codd conduisait un groupe de stagiaires le dernier jour de leur stage de formation au commandement d’un sous-marin, connu sous le nom de “Perisher”, lorsque l’accident s’est produit le 20 juillet 2016, au large de Gibraltar.

Il a expliqué que les stagiaires s’entrainaient à naviguer à l’immersion périscopique, en observant les déplacements des navires de surface.

Pour le Cpt Atwill, l’accident s’est produit parce, bien que le sous-marin soit équipé de 2 périscopes, le Commander Codd s’est appuyé sur la situation tactique établie par les stagiaires et n’a pas conduit ses propres observations.

Il a expliqué que les stagiaires se focalisaient sur un voilier, le Katharsis, et n’avaient pas identifié le risque constitué par le pétrolier Andreas, qui naviguait à proximité.

Le Cpt Atwill a ajouté : « La décision du Cdr Codd de s’occuper uniquement sur la formation, et non de la sécurité, a aggravé l’erreur commise par les stagiaires. »

Le Captain Sean Moore, avocat de la défense, a indiqué que l’incident était le pire jour dans les 22 ans de « service exemplaire ». Il a souligné que le Cdr Codd était très respecté par ses supérieurs et qu’il avait participé à l’analyse des leçons à tirer de l’accident. « Non seulement, il est resté formateur des futurs commandants de sous-marin, mais il a modifié les procédures de formation. Comme il avait écrit la partie sur l’utilisation des périscopes optroniques, il a dirigé l’équipe qui a modifié cette partie. »

La court martiale a été informée que la sanction aurait un impact sur la progression de carrière du Cdr Codd et sur son salaire.

Référence :

North West Evening Mail (Grande-Bretagne)