On ne l’apprend qu’aujourd’hui. La ministre a choisi, le 17 octobre, lors d’un CMI, de confirmer la décision de son prédécesseur d’installer à Toulon la maintenance des futurs SNA. Rien d’urgent, au vu des retards pris par le programme, dont le premier exemplaire ne sera plus livré qu’en 2020 (au lieu de 2017). La décision est d’autant plus logique que l’outil industriel de Naval Group est déjà installé à Toulon, et les aménagements pour l’accueil des SNA Barracuda ont déjà... aussi commencé depuis quelques temps.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Le Mamouth