Le premier des six sous-marins Scorpène vendus par le constructeur français Naval Group (ex-DCNS) à l’Inde n’attend plus que la venue du Premier ministre, Narendra Modi, pour être livré à la marine indienne. Une livraison très attendue par cette dernière, qui s’inquiète de l’expansionnisme chinois et qui comptait sur cet équipement dès... 2012. En test, le Kalvari a toutefois déjà navigué cent jours et plongé plus de mille heures, souligne Bernard Buisson, directeur général de Naval Group en Inde. « Cinq ans de retard sur le calendrier initial, ce n’est finalement pas grand-chose », relativise-t-il au regard du temps d’apprentissage nécessaire pour fabriquer un objet aussi complexe qu’un sous-marin.

Retrouvez l’article sur le site du journal.

Référence :

Les Echos