Dans un référé publié jeudi, la Cour des comptes porte l’estocade à Louvois, ce « logiciel fou » chargé de la gestion de la solde des militaires français qui a plongé 160.000 familles dans le chaos depuis son installation en 2011.

L’article est disponible sur le site du journal.

Le texte du référé de la cour des Comptes.

Référence :

Le Figaro