La marine espagnole et Navantia recevront en juillet les premières conclusions de l’audit demandé à Electric Boat sur les problèmes de sur-poids détectés sur le premier exemplaire des 4 sous-marins S-80, actuellement en construction aux chantiers navals de Carthagène. La solution, espèrent les responsables du programme, devrait passer par la résolution du problème de la façon la plus simple possible, l’objectif était de limiter au maximum l’augmentation du prix du projet.

A l’heure actuelle, les syndicats des chantiers navals ont montré leur préoccupation face au manque d’activité, conséquence de l’arrêt des travaux sur le 1er exemplaire des 4 sous-marins S-80 commandés par la marine espagnole.

Navantia a expliqué que le problème n’est pas grave, puisque le personnel a été réaffecté à d’autres travaux sur les 3 autres sous-marins. Cela réduit cependant la charge de travail des sous-traitants.

Le retard anticipé des S-80, entre 1 et 2 ans, suppose aussi un vrai changement de cap pour la marine espagnole, qui espérait recevoir le premier S-80 en 2015. Le retard va l’obliger à réaliser un grand carénage du sous-marin Tramontana pour conserver au moins 2 sous-marins opérationnels jusqu’à l’arrivée des S-80 en 2016. Pour cela, la marine espagnole devra disposer d’un budget supplémentaire (ou en réduire d’autres) de 30 millions €.

Le ministre espagnol de la défense a confirmé que le gouvernement travaillait à marche forcée pour trouver le budget nécessaire au grand carénage du Tramontana. Le ministère espère disposer des fonds le plus vite possible, puisque le sous-marin cessera d’être opérationnel dans un mois et qu’il devra alors rester à quai. Ainsi, la marine espagnole ne disposera plus que de 2 sous-marins opérationnels, le Galerna, dont la durée de vie se termine en 2016, et le Mistral, qui est sorti de grand carénage en avril 2012.

Référence :

Nuestro Mar (Argentine)