La remise en état des sous-marins d’occasion achetés par le Canada a connu des années de retard et dépassé le budget prévu de plusieurs milliards $.

Néanmoins, il semble que la marine canadienne pourrait avoir d’ici quelques mois un sous-marin opérationnel.

La remise en état du HMCS Windsor a commencé en 2007, mais le ministre de la défense, Peter MacKay, explique qu’il vient d’effectuer le 7 novembre un important essai de plongée, une plongée statique [1], et il est maintenant préparé pour les essais à la mer.

« La plongée statique est une étape importante dans le programme, pour vérifier l’étanchéité de la coque du sous-marin, » explique MacKay. « Tous les essais vont continuer pendant l’hiver. »

La plongée a eu lieu dans une zone peu profonde, protégée, dans le port d’Halifax.

« Il termine maintenant une série d’essais, » poursuit MacKay. « L’équipage s’entraine depuis un certain temps. Nous espérons qu’il sera opérationnel l’an prochain. »

Le Cmdr. Ken Hansen, retraité de la marine canadienne, précise qu’il y a encore beaucoup de travail avant que le HMCS Windsor ne soit opérationnel.

« Cela pourrait prendre encore plusieurs mois, même si tout se passe comme prévu et qu’ils n’ont aucun problème technique, » souligne Hansen.

Il rappelle que le sous-marin a connu de nombreux problèmes par le passé, ce qui explique pourquoi sa remise en état est en retard de 3 ans.

Hansen souligne que l’équipage doit être entrainé, testé, avant que le HMCS Windsor ne puisse naviguer.

Le HMCS Windsor devrait être opérationnel en 2013, avec la capacité de lancer des torpilles.

Notes :

[1Une plongée effectuée dans une darse, sans déplacement du sous-marin (ndt).

Référence :

CTV (Canada)