Le 27 novembre 1942, le sous-marin Casabianca ainsi que le Glorieux, le Marsouin et l’Iris, équipés d’une propulsion diesel-électrique permettant une mise en route rapide des moteurs, réussissaient à fuir le port de Toulon sous les bombardements. Cette évasion nécessitant une grande détermination et un esprit d’équipe affirmé est commémorée chaque année au cours de la « journée nationale du sous-marin », instituée en 2002 au nom du devoir de mémoire.

Le mardi 27 novembre 2012 à 9h00, une cérémonie militaire aura donc lieu au monument national des sous-mariniers. Elle sera présidée par le vice amiral d’escadre de Coriolis, commandant les forces sous-marine et la force océanique stratégique. Cet hommage public sera suivi d’une partie privée à la Tour Royale au cours de laquelle le capitaine de frégate Nicolas Lambropoulos [1] retracera l’évasion du sous-marin Casabianca.

En cas de mauvais temps ces dispositions seront déplacées vers le fort de l’Eguillette à La Seyne sur Mer (dispositions prises le vendredi 23 novembre).

Source : Marine Nationale (Escadrille des sous-marins d’attaque)

Notes :

[1Ndr : commandant du SNA Casabianca, équipage Bleu.