Déjà utilisés dans des voitures, bien qu’en phase expérimentale, on utilise des catalyseurs pour obtenir de l’hydrogène à partir d’eau et de méthanol, grâce à un processus technique complexe.

De cette manière, on obtient de l’hydrogène pour propulser tous types de véhicule, comme par exemple des sous-marins classiques.

Depuis 2006, Sener et HDW ont signé un partenariat qui leur a permis de développer différents systèmes de propulsion avec cette source d’énergie présentée comme écologique.

Selon des déclarations de Sener, le développement a rencontré le succès et les 2 entreprises prévoient la construction d’un système complet, industrialisé, pour la fin 2014, ouvrant ainsi la voie à une production en série.

Sener sera responsable du développement du système d’élimination du CO2, qui permet de dissoudre les gaz dans l’eau de mer, de manière silencieuse et sans influence sur la signature acoustique du sous-marin.

De son côté, tirant parti de son expérience avec les systèmes précédents de piles à combustible, HDW les intégrera dans ses sous-marins classiques, dotés de systèmes de propulsion anaérobie.

L'analyse de la rédaction :

L’utilisation de méthanol, à la place de l’hydrogène, dans les piles à combustible facilite le stockage du combustible.

Référence :

Atenea Digital (Espagne)