La crise économique qui sévit actuellement en Espagne, n’épargne rien, pas même la marine : celle-ci a dû réduire le nombre de ses sous-marins opérationnels à seulement deux, c’est à dire la moitié de sa flotte.

En juin dernier, le Siroco est entré en grand carénage. Le budget de l’an prochain ne prévoit celui que devrait subir sous le Tramontana. Un grand carénage de ce type de sous-marin coute environ 30 millions €.

Ainsi, l’Espagne n’aura plus que 2 sous-marins opérationnels : le Galerna et le Tramontana. Tous 2 sont âgés d’environ 27 ans. La marine espagnole attend avec impatience ses nouveaux sous-marins, les S-80, actuellement en construction. Le premier d’entre eux pourrait être mis en service en 2016, époque à laquelle l’un des 2 sous-marins actuels, le Galerna.

La situation actuelle de la flotte sous-marine contraste avec celle d’il y a seulement une dizaine d’années : à cette époque, elle était composée de 8 sous-marins, 4 de la classe Agosta et 4 de la classe Daphné. Ces derniers ont été désarmés entre 2003 et 2006.

Et la situation à venir ne s’annonce pas mieux. En effet, il est tout à fait possible que la livraison des S-80 n’ait pas lieu à temps. « Si il y a des retards dans la livraison du S-81, compte-tenu de la complexité de la construction, il est possible qu’il ne soit opérationnel qu’après 2016. Les forces sous-marines seraient alors réduites à un seul sous-marin, » a déclaré le commandant de la flottille de sous-marins, le capitaine de vaisseau Carlos Martínez-Merello.

Référence :

ABC (Espagne)