Le sous-marin australien HMAS Farncomb a été forcé d’effectuer un retour d’urgence en surface, au cours d’un exercice international se déroulant au large d’Hawaï, après qu’un tuyau se soit rompu et qu’un compartiment ait été partiellement inondé.

Cet incident est un embarras pour la marine australienne, puisqu’il s’est déroulé sous les yeux des principaux alliés de l’Australie et seulement un jour après que la marine ait publié un communiqué décrivant les sous-marins de la classe Collins comme l’un des meilleurs systèmes d’armement au monde.

Dans un communiqué, la marine australienne indique que l’incident est survenu mercredi 25, alors que le Farncomb participait à l’exercice RIMPAC.

Le sous-marin naviguait à l’immersion périscopique, utilisant ses moteurs diesel pour recharger ses batteries lorsque le tuyau s’est rompu. Le tuyau apporte de l’eau de mer vers les réservoirs utilisés pour modifier la flottabilité du sous-marin (régleurs).

« Le HMAS Farncomb a subi une voie d’eau mineure, dans l’un des compartiments machines du sous-marin, » explique la marine australienne.

« Suite à cet incident, des procédures prédéfinies ont été immédiatement exécutées et la situation a été maîtrisée rapidement. »

« Le sous-marin a fait surface dans le cadre de cette réaction normale. »

La marine précise qu’aucun membre d’équipage n’a été blessé et que le Farncomb faisait route la nuit dernière vers Pearl Harbour (Hawaï), pour remplacer le tuyau.

Une enquête serait lancée pour trouver les causes de la rupture.

En 2003, un autre sous-marin de la classe, le HMAS Dechaineux, est passé près de la catastrophe lorsqu’un tuyau d’eau de refroidissement s’était rompu en immersion profonde.

Suite à cet incident, des changements ont été apportés aux procédures d’uirgence et aux équipements des sous-marins pour garantir que toutes les vannes se ferment si un tuyau se rompt.

Référence :

The Australian