Le sous-marin INS Sindhurakshak a quitté samedi les cales du chantier naval russe Zvezdochka à Severodvinsk, marquant la fin d’un programme de modernisation à mi-vie des sous-marins indiens de la classe Kilo.

Au cours d’une modernisation approfondie qui a duré 2 ans, l’INS Sindhurakshak, construit en 1997, a été équipé de missiles de croisière Club-S efficaces contre les navires de surface et les sous-marins dans un rayon d’environ 200 km. Il a aussi été équipé de matériels fabriqués en Inde, comme le complexe hydro-acoustique USHUS, un système de communication CCS-MK et un système de soutien électronique. Après avoir effectué des essais à la mer et des essais de lancement des armes, le sous-marin sera remis à la marine indienne d’ici la fin de l’année.

L’INS Sindhurakshak est le 7è des 10 sous-marins Kilo achetés par l’Inde à la Russie entre 1986 et 2000, et le dernier à subir cette modernisation de mi-vie. Un autre sous-marin a été modernisé en Inde et les 2 derniers le sont actuellement en Inde.

Avant même que le dernier sous-marin n’ait été livré, un responsable des chantiers navals russes a déjà lancé l’idée d’une 2è modernisation des Kilo indiens.

« Une 2è période de modernisation pourrait prolonger la vie des sous-marins de 7 voire 10 ans, pour 20 ans prévus au départ, » a expliqué Andrei Dyachkov, directeur général du chantier Sevmash. « Cela permettrait à l’Inde de conserver sa force sous-marine au regard des retards dans la construction des Scorpène et dans le lancement d’un nouvel appel d’offres pour 6 autres sous-marins, » a-t-il précisé.

Référence :

The Hindu (Inde)