La marine indienne prévoit une modernisation importante de ses sous-marins type Shishumar (U-209/1500), en les équipant de missiles lancés par les tubes lance-torpilles. Cette décision va augmenter fortement leurs capacités d’attaque de bâtiments ennemis. Les 4 sous-marins de ce type, achetés à la compagnie allemande HDW, ne sont actuellement armés que de torpilles et de matériels de mouillage de mines.

Des sources expliquent que la marine indienne a proposé au ministère de la défense d’équiper les sous-marins de missiles anti-navires Harpoon lorsqu’ils entreront en grande-carénage. Dans un premier temps, la marine prévoit d’équiper les sous-marins INS Shalki et Shankul du système Harpoon, suivi par les 2 plus anciens de la classe.

D’une portée de plus de 150 nautiques, les missiles Harpoon donneront à la marine indienne une capacité nécessaire : le Parlement indien a fortement critiqué à de nombreuses reprises la lente diminution du nombre de sous-marins en service. Actuellement, la marine ne dispose plus que de 14 sous-marins au lieu des 24 prévus, en raison de retards dans la mise en service de nouveaux sous-marins.

A l’heure actuelle, la portée des armes des sous-marins de la classe Shishumar est de moins de 20 nautiques, la portée efficace de ses torpilles AES SUT. Même si la discrétion du sous-marin en fait un adversaire mortel, même à cette distance, la mise en service de senseurs modernes et de matériels de lutte anti-sous-marine par les marines des pays voisins, peuvent les rendre vulnérables.

Les sous-marins de la classe Kilo d’origine russe, sont équipés de missiles anti-navires Klub S d’une portée d’un peu plus de 100 nautiques.

Référence :

Indian Express (Inde)