L’incendie qui a touché mercredi pendant des heures un sous-marin nucléaire en entretien au chantier naval de Portsmouth (Maine), a été éteint jeudi matin. Les responsables essayent maintenant de déterminer les causes de son déclenchement.

De la fumée s’élève au-dessus du chantier naval de Portsmouth
De la fumée s’élève au-dessus du chantier naval de Portsmouth (Miami) pendant que les pompiers essayaient d’éteindre un incendie sur le sous-marin USS Miami. © CBS

Le contre-amiral Rick Breckenridge a salué jeudi matin le travail « héroïque » des pompiers du chantier et des zones environnantes, expliquant qu’ils étaient parvenus à limiter ce qui aurait pû entraîner des dégâts bien plus étendus à bord de l’USS Miami, qui subissait des réparations en cale sèche.

Il a expliqué que l’incendie était difficile à combattre en raison de l’espace confiné et de la fumée épaisse, et parce que l’incendie touchait des zones du sous-marin difficiles à atteindre.

L’amiral Breckenridge a précisé que l’équipe de conduite du réacteur nucléaire était restée à son poste pendant tout l’incendie. Le réacteur est situé à l’arrière du sous-marin, à l’opposé de l’incendie.

L’amiral Breckenridge n’a pas précisé l’étendue des dommages. Sept personnes ont été blessées, dont des pompiers et des membres de l’équipage. Une personne a été évacuée du sous-marin sur une civière, mais l’amiral Breckenridge a précisé que personne n’a été sérieusement blessé.

Rappel des faits : Un incendie à bord d’un sous-marin nucléaire américain en entretien

Référence :

Press Herald (Etats-Unis)