Le Canada a obtenu une compensation partielle pour les sous-marins d’occasion achetés à la Grande-Bretagne, sous-marins qui, depuis cet achat, ont nécessité plus d’un milliard $ en réparations et modernisations, selon une information publiée mercredi dans la presse.

En 1998, le Canada a payé près de 378 millions $ au Royaume-Uni pour acheter les 4 sous-marins, dans le cadre d’un contrat de location avec option d’achat, avec d’autres clauses pour des couts comme la formation, indique un porte-parole du gouvernement canadien.

Mais 4 ans plus tard, le Canada a demandé des compensations, selon une lettre du gouvernement britannique.

« Je peux confirmer que, en 2002 et en 2004, le gouvernement canadien a demandé des compensations en raison de l’inquiétude sur l’état des sous-marins et leurs capacités à respecter les standards canadiens, » écrit le ministre britannique adjoint de la défense de l’époque, Peter Luff.

« Le ministère de la défense n’a payé aucune compensation. Cependant, une modification au contrat a été acceptée, selon laquelle le prix du dernier sous-marin était réduit de 2 millions £ (environ 3,2 millions $), comme signe de bonne foi et sans reconnaissance de responsabilité. »

Un porte-parole du ministère canadien des travaux publics, Sébastien Bois, a confirmé que le prix du contrat avait été réduit, ajoutant que les 2 millions £ « correspondaient à des facteurs prévus dans le contrat. »

M. Bois a ajouté qu’aucune autre compensation n’était demandé par le gouvernement canadien.

Référence :

Nanaimo Daily News (Canada)