Le marché des sous-marins militaires devrait continuer à croitre sur un rythme modeste d’ici 2021. Les marines mettent en service des sous-marins modernes, plus capables et conçus pour des missions opérationnelles de plus longue durée. Parallèlement à la croissance des flottes sous-marines, on assiste à un intérêt croissant pour les systèmes de combat, les senseurs, les systèmes de contre-mesure, ainsi que pour les moyens permettant d’intégrer les sous-marins au sein des opérations de surface, indique un rapport sur l’état du marché des sous-marins.

Les sous-marins constituent un élément essentiel des flottes navales d’aujourd’hui, du fait de leur capacité à s’adapter à un large éventail de missions et de compléter d’autres ressources stratégiques. Dans le monde entier, 41 pays disposent d’une force sous-marine. Ensemble, ils disposent de 450 sous-marins. La plupart de ces pays modernisent leur flotte ou augmentent le nombre de leurs sous-marins, en raison de l’évolution des situations de sécurité. Ces pays prévoient d’acheter 155 sous-marins, pour un montant de 189 milliards $ (143,5 milliards €).

L’Amérique du Nord devrait constituer 46,27% du marché, suivie par l’Europe avec 24,48%, l’Asie avec 24,35% et l’Amérique Latine avec 4,55%. Compte-tenue de la forte augmentation des principales flottes asiatiques, la région Asie-Pacifique devra être un débouché important des sous-marions pour la prochaine décennie. Parmi les facteurs expliquant cette croissance, on peut citer la montée de puissances régionales ayant de fortes ambitions, ainsi que l’hostilité croissante entre pays voisins. Les pays de la région doivent aussi remplacer des sous-marins datant de l’époque soviétique.

Répartis par type de sous-marins, il devrait être construit 102 sous-marins classiques, 37 SNA et 16 SNLE. Les principaux marchés pour les sous-marins classiques sont le Brésil, l’Inde, la Turquie et le Vietnam. Le marché des SNA est dominé par les Etats-Unis, avec 21 SNA construits. Les 16 SNLE correspondent au remplacement des SNLE de génération précédente, annoncé par les Etats-Unis et la Grande-Bretagne.

On a assisté récemment à l’apparition de nouvelles technologies, principale de propulsion anaérobie, qui ont permis d’augmenter fortement l’autonomie en plongée des sous-marins classiques. Cette évolution a permis d’élargir l’éventail des missions pouvant être accomplies par les sous-marins d’aujourd’hui, les rapprochant en partie des SNA. Les développements dans le domaine des senseurs et de la discrétion acoustique permettent aux sous-marins d’effectuer des missions près des territoires ennemis ou le long du littoral, sans être repéré.

Référence :

Defense Update (Etats-Unis)