Au moment même où la marine canadienne salue un récent exercice — qui prouverait qu’elle aura bientôt un sous-marin avec tout son armement —, un rapport interne suggère que le personnel pourrait être extrêmement sous-entraîné.

Le rapport interne, marqué “Urgent”, indique que l’entraînement des sous-mariniers a été limité à quelques jours parce que les 4 sous-marins canadiens ont rarement pris la mer.

Le rapport souligne que « la connaissance de la fonction est inadaptée parmi les équipes opérations. »

Le vice-amiral Paul Maddison, chef de la marine canadienne, explique que l’inquiétude sur l’entraînement l’empêche de dormir la nuit.

En octobre 2011, l’amiral Maddison s’était interrogé : « Est-ce qu’ils ont le bon entraînement ? Est-ce qu’ils ont les bonnes opportunités d’entraînement à la mer ? »

Le mois dernier, la marine a conduit un exercice au cours duquel, pour la première fois en 10 ans, un sous-marin canadien, le HMCS Victoria, a lancé une torpille.

La marine explique que cet exercice a montré qu’elle était sur le point d’avoir un « sous-marin opérationnel, doté de tout son armement ».

Depuis qu’ils ont été achetés à la Royal Navy, les sous-marins canadiens ont connu de nombreux problèmes :
- le HMCS Corner Brook s’est échoué en 2011 au large de Vancouver, et subit actuellement une période d’entretien approndie.
- le HMCS Windsor a été démantelé et ses éléments se trouvent à Halifax. Selon le gouvernement, il terminerait cette année une période d’entretien.
- le système électrique du HMCS Victoria a été endommagé et le sous-marin est en période de maintenance.
- le HMCS Chicoutimi a été endommagé par un incendie mortel lors de son premier voyage entre l’Ecosse et le Canada. Depuis, les dégâts n’ont pas été réparés.

Référence :

CBC (Canada)