Le 9 février dernier, l’IHS (Jane’s Defence Review) rapportait que venait d’avoir lieu la « cérémonie de pose de la quille » concernant le dernier « destroyer porte-hélicoptères » en cours de construction au chantier IHI Marine United, à Yokohama au Japon. Cette cérémonie est une tradition maritime lorsque le premier bloc d’un navire est descendu dans la cale. Les travaux avancent donc et ils ne sont pas anodins. En effet, ce nouveau navire est le plus grand vaisseau de guerre jamais construit depuis la fin de la Seconde guerre mondiale dans l’Archipel. Lancé en 2011, il devrait entrer en service dans les Forces d’autodéfense maritimes (FAD) – la marine japonaise - vers 2014-2015. Inscrit initialement dans le budget de la défense japonais pour l’année fiscale 2010, le nouveau « destroyer porte-hélicoptère » 22DDH(1) – et non « porte-avions », précaution oratoire pour Tokyo qui ne souhaite pas que ses voisins crient à la remilitarisation - est d’une taille largement plus grande que les Helicopter-carrying Destroyer de la classe précédente de type 16DDH Hyuga. Cette classe, qui comporte deux navires, le Hyuga et le Ise, était cependant déjà qualifiée de Porte-hélicoptères par le Military Balance 2011. Que dire du nouveau navire en construction ?

L’article est disponible sur le site du journal.

Référence :

Affaires stratégiques