La flotte russe du Nord reconnait que le sous-marin nucléaire lanceur d’engins “Yekaterinburg”, endommagé par un incendie le 29 décembre dernier, avait bien des missiles et des torpilles à son bord.

Le commandant adjoint de la flotte du Nord, le vice-amiral Aleksander Vitko, a expliqué que le sous-marin avait été placé sur un dock flottant sans que les armes n’aient été d’abord débarquées.

« Je suis revenu d’une mission en Méditerranée le 16 février, mais je sais que le Yekaterinburg avait des armes à son bord, » a déclaré Vitko. « Je ne connais pas la position de l’état-major actuellement, donc je ne ferai pas d’autres commentaires. »

L'analyse de la rédaction :

On remarquera que l’amiral Vitko ne donne pas de précisions sur la nature exacte des armes restées à bord. S’agit-il de torpilles, de missiles de croisière (à tête conventionnelle) ou de missiles balistiques (à têtes nucléaires) ?

Référence :

Barents Observer (Norvège)