Un nouveau programme indien de sous-marins, le ’Projet-75India’ qui a déjà pris beaucoup de retard, connait de telles difficultés qu’il va falloir encore au moins 2 à 3 ans pour que l’appel d’offres soit lancé.

Comme il faut de 6 à 7 ans pour construire un sous-marin, la marine indienne craint de ne pas recevoir ses sous-marins P-75I avant 2020, ce qui laisserait sa flotte sous-marine loin derrière celles de la Chine et du Pakistan.

Des sources haut placées indiquent que le lancement de l’appel d’offres pour le P-75I, qui prévoit la construction de 6 sous-marins avec une assistance étrangère, « n’est pas attendu avec de nombreux mois ».

Au départ, 3 sous-marins devaient être construits au chantier Mazagon Docks (MDL) de Mumbai, un autre chez Hindustan Shipyard à Visakhapatnam. Les 2 derniers devaient soit être importés de l’étranger, soit construits par un chantier indien.

Mais la marine et le ministère de la défense ne parviennent pas à s’entendre pour désigner les chantiers qui doivent construire les sous-marins. Le ministre de la défense, A K Antony, ne parvient pas à imposer ses décisions. Le bureau du premier ministre s’est impliqué dans le dossier et 3 comités ont été créés les uns après les autres pour examiner le projet.

« L’appel d’offres ne pourra être lancé au mieux qu’à la mi-2012, » a indiqué une source. Des négociations complexes vont ensuite être lancées avec les fournisseurs étrangers : Rosoboronexport, DCNS, HDW et Navantia. Les sous-marins devront être à la fois équipés de missiles pouvant attaquer des cibles à terre et un système de propulsion anaérobie.

« Le contrat ne sera probablement pas signé avant 2014-2015. Donc, effectivement, nous envisageons une mise en service du 1er sous-marin P75-I vers 2022 environ, » a indiqué la source.

En 1999, l’Inde avait approuvé un plan de construction qui prévoyait la mise en service de 12 nouveaux sous-marins avant 2012, et 12 autres d’ici 2030.

Mais 12 ans plus tard, pas un seul sous-marin n’a été mis en service. Même la construction de 6 sous-marins Scorpène a 3 ans de retard.

La marine indienne n’aura plus en 2022 que 2 ou 3 sous-marins de la classe Kilo et 4 sous-marins U-209. Même avec les 6 Scorpène, l’Inde n’aura pas les 18 sous-marins qu’elle estime nécessaires pour dissuader la Chine et le Pakistan.

Référence :

Times of India (Inde)