Les 4 sous-marins nucléaires américains qui se trouvaient à quai dans la base de Groton, ont appareillé vendredi pour se protéger avant l’arrivée de l’ouragan Irène.

Des sous-marins américains quittent la base de Groton à l’approche de l’ouragan Irène
L’USS Providence appareille de la base de Groton. © Peter D. Blair / US Navy

L’USS Pittsburgh a été le premier à prendre la mer vers 10 heures, suivi 2 heures plus tard par l’USS Providence, puis l’USS Hartford et l’USS Toledo. L’USS Missouri, qui se trouve au chantier naval voisin d’Electric Boat, sera abrité dans une cale sèche, a déclaré le Capt. Marc W. Denno, commandant de la base.

C’est la première fois depuis les ouragans des années 80 que la Navy ordonne l’appareillage de ses sous-marins de la base de Groton.

Denno explique qu’il n’était pas nécessairement inquiet que les sous-marins heurtent le quai pendant la tempête, mais qu’il craignait que des débris arrachés par les vents violent ne heurtent les sous-marins et endommagent la coque. Envoyer les sous-marins en mer, indique-t-il « change complètement l’équation des risques. »

« Le nombre d’inconnues passe à 0, » explique-t-il en regardant le Providence prendre la mer peu avant midi.

Les sous-marins, qui ont appareillé avec leur équipage complet d’environ 130 sous-mariniers chacun, doivent naviguer en surface pendant une dizaine d’heures avant de pouvoir plonger par environ 130 m de fond, a-t-il indiqué. Denno ne pouvait pas dire quand les sous-marins rentreraient au port.

Certains rentreront après l’ouragan, pendant que d’autres devaient partir très bientôt. Ces derniers commenceront probablement ces exercices après l’ouragan plutôt que de revenir immédiatement.

La base et le commandant de l’escadrille des sous-marins ont commencer à organiser la sortie des sous-marins lundi dernier. Certains travaux de maintenance devaient être terminés rapidement.

Denno a aussi exprimé son inquiétude pour les familles des sous-mariniers. Il a précisé que des marins de la base seraient disponibles pendant le week-end pour s’occuper des familles qui en auraient besoin.

Les sous-mariniers seront en plongée, en sécurité pendant le passage de l’ouragan, a déclaré Denno, mais « le plus difficile est de laisser sa famille derrière soi. C’est là que mon travail intervient. »

Référence :

The Day (Etats-Unis)