L’officier britannique qui commandait un sous-marin nucléaire qui s’était échoué au large de l’Écosse, ne sera pas poursuivi, selon des messages qu’il a posté sur sa page Twitter.

Le Cdr Andy Coles avait été relevé du commandant du HMS Astute après qu’il se soit échoué au large de l’île de Skye, le 22 octobre dernier, pendant des essais à la mer. Le sous-marin était resté bloqué pendant plusieurs heures.

On a appris aujourd’hui que le Cdr Coles avait annoncé sur Twitter qu’on lui avait dit qu’il « ne sera pas poursuivi ».

Lundi dernier, le Cdr Coles a écrit sur sa page du réseau social : « 10 mois après l’échouage, on m’a finalement dit que je ne serais pas poursuivi ! »

Dans un message suivante, il écrit : « Il est temps de reconstruire ma réputation et ma carrière... Après une semaine bien méritée en Grèce ! »

Mais un porte-parole du ministère de la défense a indiqué qu’aucune décision n’avait encore été prise.

Il a précisé : « La Royal Navy Police Special Investigations Branch a lancé une enquête sur l’incident le 23 novembre 2010. Cette enquête est maintenant terminée. La Royal Navy étudie le rapport de la RNP SIB. »

Il a expliqué qu’il serait « complètement déplacé » de faire le moindre commentaire.

Le sous-marin est rentré à sa base de Faslane 3 jours après l’incident. Des informations non-confirmées suggèrent que les réparations se seraient élevées à plusieurs millions de £.

Référence :

This is Plymouth (Grande-Bretagne)