Dans la plupart des pays, la sous-marinade reste un univers particulier réservé aux hommes. La Suède fait exception à la règle. Depuis 1990, les Suédoises peuvent naviguer à bord des sous-marins. C’est le cas des quartiers maîtres Sara Ryman et Anna Westacott. Elles sont embarquées sur le Uppland qui participe ces jours-ci à l’exercice Spontex au large de Brest. Une troisième jeune femme, matelot, fait également partie de l’équipage.

L’article est disponible sur le site du journal.

L'analyse de la rédaction :

Contrairement à ce que laisse supposer l’article, la présence de femmes à bord de sous-marins n’est pas si rare : d’autres pays, comme l’Australie, autorisent des femmes à embarquer sur leurs sous-marins. Et les Etats-Unis ont commencé la formation d’officiers féminins afin de les affecter sur leurs SNLE, en attendant les SNA et des femmes non-officiers.

Référence :

Ouest-France